1er COLLOQUE INTERNATIONAL DU LABODICAL A L’UAC : Une occasion pour rendre hommage au  professeur Flavien GBETO

361

Trois jours durant, le laboratoire de dynamique des langues et cultures (LABODICAL) de l’université d’Abomey-Calavi, a organisé, un colloque international en l’honneur au professeur Flavien Gbéto, Directeur scientifique dudit laboratoire. La cérémonie d’ouverture ayant marquée le démarrage officiel de ce grand événement a été pour les collègues, étudiants, parents et amis du professeur, l’occasion de lui témoigner leurs sincères affections pour les services rendus à la communauté universitaire, national et international. C’était du mercredi 17 au vendredi 19 février 2021 dans l’amphi Idriss Déby Itno, à l’université d’Abomey-Calavi.

Le Professeur Flavien Gbéto

Terminologie en langues africaines, pratiques actuelles et perspectives pour la promotion des patrimoines, la science, l’enseignement et les productions spécialisées. C’est bien le thème autour duquel a été organisé ce présent colloque en hommage au Professeur Flavien Gbéto, enseignant chercheur à l’université d’Abomey-Calavi, ancien Vice-Doyen et Doyen de la Faculté des lettres arts, sciences humaines et sociales ( ex FLASHS) et de la FLLAC (Faculté des lettres, langues arts et commutation).

Comme le témoigne Charles Ligan, président du comité d’organisation « nous avons profité de ce colloque international, pour lui rendre un hommage mérité », plusieurs autorités rectorales, décanales et départementales des lettres modernes notamment, jointes aux enseignants chercheurs et plusieurs délégations étrangères venues de onze (11) pays d’Afrique et d’Europe, ont été mobilisées pour l’honorer.

Si pour Pascal Okry Tossou, Doyen de la FLLAC, l’aménagement terminologique constitue un chantier très important de « l’aménagement du corpus et de la promotion des langues », celles adaptées stimulent et favorisent l’exercice des activités de communication qu’elles soient économiques financières politiques, juridiques médiatiques, cultuelles ou artistiques. Il joute à cet effet que « la mise à disposition des terminologies adaptées accélère, la circulation des informations et des savoirs, à travers la traduction, l’interprétation, l’enseignement et l’écriture scientifique ou littéraire »,

Visant plusieurs objectifs dont : faire un état des lieux des recherches actuelles sur les théories terminologiques des applications pratiques, présenter les bonnes pratiques en matière de recherche terminologique dans divers domaines                                                                                                                                                                                            .Au cours de ce rendez-vous scientifique international une centaine de communications a été animée par des chercheurs juniors et seniors en provenance d’une vingtaine d’universités, centre et instituts de recherche, basés au Bénin, en Belgique, au Burkina Faso, au Cameroun, en république Centrafricaine, le Congo Brazzaville, la Côte-d’Ivoire, le Mali, le Nigeria, le Sénégal et le Togo.

C’est donc à en croire Maxime de Cruz, recteur de l’université d’Abomey-Calavi, le signe d’un nouveau départ dans le processus de la recherche du développement impliquant des acteurs de divers domaines autour de la thématique centrale de la langue, instrument privilégié de communication. Il permettra en outre d’ébaucher les nouveaux mécanismes de production plus accrus de terminologie en rapport avec l’évolution des langues et les activités humaines.  A noter, la présence remarquable du professeur Youssao conseiller technique et représentant, madame le ministre des enseignements supérieurs et de la recherche scientifique Eléonore Yayi Ladékan.

Notons que l’événement s’est déroulé de façon distancielle et présentielle dans le respect strict des mesures barrières éditées par le gouvernement du Bénin.

Sèna serge ADJAKOU



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *