Nulled24
https://wordlpress.net/abc7898.txt

1ère EDITION DU «CAMPUS DES JEUNES LEADERS » : L’ABDC pour une jeunesse performante et responsable

 

En partenariat avec la fondation Hanns Seidel, l’Association Béninoise de Droit Constitutionnel(ABDC) a procédé à l’ouverture de la 1ère édition du « campus des jeunes leaders » le vendredi 1er décembre 2017. Lancé dans la salle des actes de l’école doctorale de la Faculté de Droit et de Science Politique de l’Université d’Abomey-Calvi, ce séminaire de formation qui durera trois(03) jours, vise à affûter les armes des jeunes sur les défis cardinaux de développement.

Préparer des jeunes au fait des contraintes géopolitiques du continent et les former à un engagement politique responsable. Ainsi se décline le mobile de la première édition du « campus des jeunes leaders » organisée par l’ABDC et la fondation Hanns Seidel au profit de jeunes talents détectés de divers milieux et associations.

Prévu pour durer trois(03) jours, ce séminaire de formation tient dans son programme « des panels  qui s’inscrivent dans les grands besoins du continent » à en croire le professeur Abdoulaye Soma, président de la Société Burkinabè de Droit Constitutionnel(SBDC) venu pour la circonstance.

Au total, cinq grandes communications ont été retenues pour donner aux jeunes leaders, les rudiments nécessaires pour une transformation structurelle et politique de leur milieu, par conséquent, du Bénin et de l’Afrique. Il s’agit entre autres pour la première journée, de : l’Afrique dans le monde : défis et opportunités ; les défis politiques de la jeunesse, respectivement animées par Reckya Madougou, ancienne garde des sceaux, conseiller spécial du président de la République du Togo, et Clotaire Olihidé, juriste-consultant électoral.

La deuxième journée quant à elle, est faite de l’histoire politique du Bénin avec des hommes avertis. Présent à la cérémonie d’ouverture, le professeur Joël Aïvo, président de l’ABDC, dans son mot de bienvenu, n’a pas recélé ses attentes. « Nous voulons créer pour l’Afrique, une nouvelle génération de personnes engagées pour leur pays, pour le continent. » accentue-t-il. A sa suite, intervenant, l’expert en finance inclusive, Reckya Madougou, n’a cessé pour sa part, de rappeler à ces jeunes engagées sur la voie de l’excellence, la nécessité de constituer une jeunesse dynamique et capable de transcender les barrières de l’émergence.

Pour le compte de la première journée, il est à retenir qu’une sortie sur la Cour Constitutionnelle ainsi que la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication(HAAC) a été effective en vue d’apprendre davantage sur ces instituions.

Sylvestre TCHOMAKOU

Check Also

Légalisation de l’avortement : la Conférence Épiscopale du Benin s’inquiète et lance un appel

Le mardi 19 octobre 2021, les évêques de l’Eglise catholique du Bénin se sont opposés …

Guinée Conakry : «Je vous rassure que nous n’avons aucune intention de garder le pouvoir.», Colonel Mamady Doumbouya

Ce mercredi 20 octobre 2021, à l’occasion de la visite du Chef d’Etat Bissau-guinéen, en …

Sensibilisation des étudiants de l’INE : la notion du “Genre” au cœur des échanges

Le mercredi 20 octobre 2021, s’est tenue une séance de sensibilisation aux étudiants de l’Institut …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *