1ère ÉDITION DE LA GRANDE NUIT DE LA FEMME AFRICAINE : Le Cefab célèbre les femmes leaders

64
Le cercle des femmes amazones du Bénin a organisé la 1ère édition de la grande nuit de la femme africaine le mercredi 31 juillet 2019 à Cotonou. Cet évènement qui s’inscrit dans le cadre de la célébration de la femme africaine a été l’occasion pour les femmes de Cefab de distinguer quelques femmes militantes et leaders du Bénin.


Valoriser les femmes militantes dans certains domaines afin d’encourager d’autre à emboiter leur pas. C’est l’objectif principal visé par le cercle des femmes amazones du Bénin en organisant cette 1ère édition de la grande nuit de la femme africaine. Cette célébration a regroupé les membres de l’association et de plusieurs d’autres acteurs béninois. D’énormes activités ont été au cœur de cette soirée. Primo, une communication édifiante sur le leadership féminin a été donné par Gloire Ayétolou, représentante de l’association béninoise pour le markéting social (Abms). Pour elle « le leadership est l’accomplissement de soi n’est pas confondre avec l’esclavage ». Il en ressort de cette communication que les femmes ont plus d’atouts que les hommes, alors « elles doivent se soutenir et être forte afin de conquérir le monde ».

Aussi, une remise de trophée a été faite à l’endroit de cinq femmes qui ont brillé à travers leur travail dans différents domaines et participent au développement du Bénin. Il s’agit de Ghislaine Boccovo, Carole Téyanté, Hermione Migan, Alexandrine Saizohou Bédie et Hélène HNUAGBO. La porte parole des lauréates, Ghislaine Boccovo commissaire principale de la police républicaine a convié les femmes au travail bien faits. Pour Isabelle Bohounoh communicatrice chargé des relations externes du Cefab, cette première édition de la grande nuit de la femme africaine a été une réussite. De ce fait, elle exhorte toutes les femmes à plus s’intéresser à l’évènement les fois à venir. Par ailleurs, il convient de mentionner qu’un défilé de mode et des prestations artistiques ont mis fin à cette soirée.

Belforte SANNI & Déo Gratias ATSUI (Stags)



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *