Sport

Pascaline Adanhoegbe et son coach oleksandr Nevskyi

L’athlète béninoise de lancer de javelot a décroché la médaille de bronze lors des 20es championnats d’Afrique séniors d’athlétisme. C’était au cours de la finale féminine ce samedi à Durban en Afrique du Sud.

Une première pour Pascaline Adanhoegbe au championnat d’Afrique senior d’athlétisme. La lanceuse béninoise du javelot a créé la surprise en prenant la troisième loge lors de la finale — dame de cette compétition qui a eu lieu ce samedi au « King parc athlétic stadium » de Durban en Afrique du Sud. La pensionnaire de High Performance Training Center (HPTC) de l’Ile Maurice ne s’est pas seulement contentée de la troisième place, mais a désormais une nouvelle performance de 54 m 88. Joint au lendemain de son exploit, la jeune athlète a exprimé sa joie. Elle a reconnu le travail de son coach Oleksandr Nevskyi. Elle a aussi une pensée pour les entraineurs nationaux. Consciente de cette place qu’elle occupe désormais au lancer de javelot africain, elle promet travailler plus pour réaliser d’autres performances à l’avenir. À 20ans, Pascaline vient ainsi de décrocher une médaille historique pour le Bénin au lancer de javelot soit plus d’une vingtaine d’années après celle de Soulé Agbessi au triple saut féminin. Le Bénin qui s’est déplacé avec quatre athlètes revient au décompte final avec le bronze de Pascaline. Il faut préciser qu’au saut en longueur, Roméo N’Sia, quatrième aux derniers jeux africains a fini septième.

Maurice ZOUNON