Gratien ADJAGONI, Au cours de la formation
AUTO-EMPLOI AU BÉNIN : Gatien ADJAGBONI accompagne 34 jeunes
12 décembre 2017
OIF, start up valley, uac, visite michaelle jean, Bénin, Le Héraut
VISITE DE LA SECRÉTAIRE GÉNÉRALE DE L’OIF AU SIÈGE DE L’UAC STARTUP VALLEY : Michaëlle Jean pour l’entrepreneuriat des jeunes et femmes
15 décembre 2017

À UNE SEMAINE DE SON DÉPART : Brice Sinsin fait  le point de son parcours

Conférence avec les journalistes, brice sinsin

Brice Augustin SINSIN,recteur de l'Uac

Le recteur de l’Université d’Abomey-Calavi, le professeur Brice Augustin Sinsin, était face aux hommes des médias ce mardi 12 décembre 2017 dans la salle de conférence du Phoran. Objectif de cette rencontre entre le premier responsable de l’institution universitaire et les journalistes,  le bilan des activités au faîte du rectorat après 6 ans de gestion.

À quelques jours de son départ de la tête de l’Université d’Abomey-Calavi, le professeur Brice Augustin Sinsin a tenu une rencontre avec les hommes de presse de presse ce jour. Objectif, lever le voile sur les acquis qu’il a laissés à l’Université ainsi que les défis qui restent à relever. Dans une partie de question-réponse, le premier responsable de l’Uac a répondu aux préoccupations des journalistes sur ses 6 ans de gestion.

Pour le recteur, même si l’université « avec sa  grande popularité n’a pas encore fini de relever les défis qui sont les siens à savoir le taux d’encadrement relativement faible, la surpopulation », certaines avancées sont à saluer. Sur le plan académique, « l’université a réussi à normaliser l’année académique répartie en semestres », a-t-il souligné. Pour convaincre son auditoire, il n’en prend pour exemple que certaines universités de la sous-région qui jusque-là « n’ont pas encore organisé la rentrée académique ».

Autre chose, c’est la mise au point d’un dispositif de sélection des nouveaux bacheliers  dans les facultés classiques de l’Uac. À propos, le recteur  avoue que cet acquis rend attractive la plus grande université publique du Bénin et que les résultats à la  fin des sessions deviennent de plus en plus reluisants.

Sur le plan des infrastructures universitaires, le recteur a notifié que le rectorat n’est pas normalement chargé de cette mission qui incombe au pouvoir central, au gouvernement et au ministère de tutelle.  Mais face aux désarrois constatés, poursuit-il, plusieurs procédés pouvant servir à dégager des ressources pour faire face aux investissements ont été mis en œuvre. Résultats, la construction de plusieurs amphis dont l’amphi Téléthon, la doctrine sur fonds propres de l’université.

À noter que l’homme n’a pas manqué de mots pour décrire l’Uac qui, selon lui, « s’occupe bien  des grandes questions qui se posent aux universités à savoir si elles font juste des diplômés ou si elle accompagne les diplômés pour leur insertion professionnelle ».

ONIONKITON Ayola Taïwo (Stag)

Le Héraut
Le Héraut
Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *