ÉLIMINATOIRES CAN TOTALE ÉGYPTE 2019 : BÉNIN VS TOGO :Le rendez-vous avec le destin
15 janvier 2019
PREMIER TITRE DE RONALDO AVEC LES BIANCONERI : Les prémices d’un nouveau départ alléchant pour l’ex madrilène
16 janvier 2019

ALLAITEMENT DES NOUVEAUX NÉS AU BÉNIN : Les mamans préfèrent désormais le lait artificiel

Traditionnellement, les mamans ont toujours allaité leurs progénitures au sein, une option bénéfique à bien des égards, approuvée par plusieurs spécialistes assermentés. Mais de nos jours, les mères semblent opter en faveur de l’allaitement artificiel. Cette pratique qui s’est répandue aussi au Bénin est entretenue par plusieurs raisons.L’esthétique, la morphologie des seins, le stress et la pudeur sont autant de raisons pour lesquelles certaines mères n’allaitent pas leurs enfants. Elles préfèrent nourrir leurs bébés au lait artificiel que celui naturel. Mais pour d’autres, c’est un choix qui s’impose lorsque l’allaitement maternel engage le pronostique vital de la mère ou soit de l’enfant (cas de maladie impliquant des restrictions médicales à l’allaitement maternel au risque de contamination) ou encore à cause des raisons professionnelles. En effet, la substitution du lait maternel par les laits artificiels permettant à ces dernières de confier leur enfant à une tierce personne afin de vaquer à leurs occupations. Ces laits artificiels contiennent presque tous les éléments nutritifs contenus dans le lait maternel à part les anticorps, les hormones et de quelques cellules vivantes selon les explications d’Adidjath WANSIROU, nutritionniste, pédiatre au CNHU de Cotonou. Elle précise que le lait maternel est toujours favorisé au lait artificiel, car il protège le bébé de la diarrhée, des infections des voies respiratoires et des maladies courantes de l’enfant, réduit les risques de la mort subite du nourrisson et a un effet protecteur contre certaines maladies inflammatoires comme le diabète de type I, la maladie du Cohn, l’asthme, le foin et plusieurs autres petites infections. Quant au lait artificiel, des études réalisées par l’OMS montrent que les préparations pour nourrissons ne contiennent pas les anticorps présents dans le lait maternel, et comportent certains risques si elles ne sont pas préparées correctement. L’allaitement au sein présente également des avantages pour la mère. Des études ont montré qu’elle atténue le risque de cancer de sein. C’est d’ailleurs ce que confirme Christine AMETONOU ménagère. “C’est en allaitant mon garçon que je me suis débarrassé de mon cancer de seins. En effet, à chaque fois que mon bébé tète je ressentais une douleur atroce au niveau de mon sein gauche. C’était tellement douloureux que je suis allé voir mon gynécologue qui après examen m’a diagnostiqué un début de cancer de sein. Ce n’était encore qu’une petite boule, par les traitements et l’allaitement surtout de mon bébé j’ai pu vite m’en débarrasser au bout de 4 mois. ‘’Tout avait disparu” a-t-elle affirmé.

Le lait maternel n’est pas qu’un aliment

Pour le psychiatre Patrick BADAROU, allaiter son enfant est un moyen pour la mère de communiquer avec celui-ci, la relation parentale entre une mère qui a allaité son enfant est toujours différente de celle qui existe entre celle qui ne l’a pas fait. L’enfant allaité par le lait maternel que ce soit de sa mère ou une autre nourrice est beaucoup plus affectueux, beaucoup plus sensible. Je ne conseillerais jamais à une mère de ne pas allaiter son enfant, car le lait maternel produit surtout par le fœtus lui-même est le mieux pour sa santé et sa croissance vu qu’il dérive de lui-même. Il ne peut en aucun cas lui être nuisible sauf si la mère se nourrit mal conclut-il. Il faut donc retenir de ses propos que l’enfant allaité est plus sensible et plus affectueux. C’est d’ailleurs la remarque faite par madame Quenum, mère de deux filles, « quand j’avais eu la première, je n’avais aucun problème .Je l’ai donc allaité jusqu’à 2 ans et demi comme me la recommander la sage-femme. Mais avant ma deuxième grossesse, j’ai contracté une maladie qui m’a empêché d’allaiter ma seconde fille après accouchement. Je n’ai eu le choix que de le nourrir au lait artificiel et au lait de vache. J’ai remarqué au fil du temps que mon aîné est beaucoup plus calme, sensible et tombe même moins malade que ma benjamine » avoue-t-elle. Par ailleurs, le docteur Adidjath WANSIROU confie que l’allaitement exclusif et prolongé peut aider la mère à perdre le poids pris pendant la grossesse, il retarde le retour des menstruations, réduit le risque de cancer de l’ovaire. Des études ont même montré que les enfants allaités ont un meilleur résultat lors des tests d’intelligence. Il s’agit d’une accélération du développement cognitif et l’effet bénéfique semble diminuer avec le temps. En réalité le lait maternel est pratique, car il est toujours prêt et aussi économique, il est écologique, car il ne laisse aucun déchet et ne nécessite aucun transport. C’est donc l’idéal pour le nourrisson.

Noussirath ASSANI

Le Héraut
Le Héraut
Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *