CALIBETH DE JULIEN MANDE KANSOU : L’amour n’est pas le matériel (Une satire sociale)
18 janvier 2019
RACU 2019 : Le Directeur de l’EACE, Jacob Mambou, parle des innovations de cette année
19 janvier 2019

Élections législatives d’avril prochain : L’opposition veut faire bloc, mais le pourrait-elle ?

Il est clair depuis le 16 janvier dernier que l’heure est au regroupement au niveau de l’opposition pour aborder les prochaines échéances électorales. L’expression forte qui a été dite à Vidolé et qui consacre cette union c’est bien la ‘’liste unique’’. S’il est vrai que cette donne peut faire trembler et présage d’une déroute pour les alliés du pouvoir, il n’en demeure pas moins que des doutes sur l’effectivité d’un tel projet ont droit de cité. Vu les dissensions qui n’ont pas fini d’être réglé entre les membres de ce bord, il est pertinent de se demander si le désir de faire bloc n’est en essence pas un leurre.La riposte paraît être à la taille de l’affront. L’opposition semble désormais être « Un et résolue à parler d’une même voix», pour faire face aux élections législatives. Les principaux acteurs de ce clan politique ont dit avoir tu leurs points de discorde « pour le bien du peuple ». À propos, Éric Houndété, premier Vice-Président de l’Assemblée nationale, dira que la liste unique pour l’opposition est une exigence pour le peuple. En ces entrefaites, où les blocs autour de la mouvance s’amplifient, l’opposition préfère un parti unifié pour libérer le peuple du pouvoir en place, « un pouvoir qui sort de grands chiffres sans pour autant convaincre les citoyens ». Le premier pas de cet élan a été initié les 11 et 12 décembre 2018, à la faveur des rencontres discrètes tenues au domicile de l’homme d’affaires Sébastien Ajavon, soutien de premières heures du Chef de l’État Patrice Talon, mais aujourd’hui, grande figure de l’opposition béninoise. Les fleurs ayant porté des fruits, par un meeting animé dans l’après-midi du mercredi 16 janvier 2019, l’opposition dit officiellement marcher d’un même pas.

 

Un même pas ?

Pertinente question quand on sait que Restaurer l’Espoir de Candide Azannaï a manqué ce rendez-vous. Les raisons ? Nul ne le sait. Mais cette absence interpelle la curiosité d’autant plus qu’à la veille, les secrétaires généraux de RE et de l’USL de Sébastien Ajavon, respectivement Guy Mitokpè et Géraldo Gomez, se sont lancé des piques. Ce qui n’a nullement laissé indifférent Azannaï qui, à son tour, à charger d’acerbes mots qu’on lui reconnaît son camarade Ajavon. Une question alors : l’opposition est –elle vraiment unie ? Ou plutôt, Azannaï n’est plus de l’opposition ? Mieux encore, serait-il un opposant à part ? Ces interrogations demeurent pour le moment sans réponse tant Azannaï est un homme de surprises, capable de dribbler les attentes des uns et des autres. C’est au temps de dire donc si véritablement l’opposition est unie.

Alban G FAGNIHOUN

Le Héraut
Le Héraut
Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *