PREMIER TITRE DE RONALDO AVEC LES BIANCONERI : Les prémices d’un nouveau départ alléchant pour l’ex madrilène
16 janvier 2019
CALIBETH DE JULIEN MANDE KANSOU : L’amour n’est pas le matériel (Une satire sociale)
18 janvier 2019

Installation du Bureau Exécutif Fédérale mandature 18-19 à la FNEB :Godline Agbidinoukoun prend le pouvoir

Exif_JPEG_420

La Fédération Nationale des Étudiants du Bénin pour les 12 prochains mois sera dirigée par une nouvelle équipe. La cérémonie de passation de charge entre le bureau sortant et entrant a eu lieu le vendredi 18 janvier 2019 dans l’amphithéâtre Etisalat  de l’Université d’Abomey-Calavi. Ceci en présence des responsables des institutions estudiantines et des fédérés.

Conformément aux textes qui régissent l’institution, la Fédération Nationale des Étudiants du Bénin a procédé à l’installation d’un nouveau bureau pour les douze prochains mois. Au total, ils sont 15 membres, dont  3 femmes, à prendre officiellement fonction pour diriger le mouvement étudiant dans cette organisation qui est la deuxième institution désormais la plus représentative à l’Université d’Abomey-Calavi.

Il s’agit entre autre de Godline Agbidinoukoun, la toute première femme présidente à diriger cette institution, Neraud Renaud  Ouensavi au poste de premier vice-président ; Melvio Thoo, le 2ème vice-président ; Joseph Sèvi Folly, le 1er secrétaire général ; Khalid Oro, le 2ème secrétaire général ; Imrane Massaoudou, le trésorier général ; Stéphane Mèkpo, le trésorier général adjoint ; Pascal Toviessi, le 1er chargé de mission ;  Afissou Noutai, le 2ème chargé de mission ; Luc Sèdjro Bonou, 1er secrétaire à la communication et à la mobilisation ; Régis Maffon, 2ème secrétaire à la communication et à la mobilisation ; Océane Gaba, 1ère responsable chargée des affaires culturelles et sportives ; Médard Akovowanou, 2ème responsable chargé des affaires culturelles et sportives ; Faousia  Séro Chabi, responsable chargée des affaires féminines et Jacques Houdjènoukon, l’organisateur général. Alimi Gounou, le président sorti invite les membres du nouveau bureau à travailler sérieusement pour faire face aux enjeux et défis actuels de l’institution. Il les invite également à une franche collaboration entre membres. De nombreux défis sont à relever.

Godline  Agbidinoukoun, la toute nouvelle présidente du BEF en est consciente et se fixe déjà des objectifs comme relever les défis et aider les étudiants à faire face aux différentes difficultés qu’ils vont rencontrer au cours de leur cursus académique, et pense dialoguer avec les autorités, concerter la base avant toute prise de décision tout en impliquant les étudiants. « Le nouveau bureau installé prend l’engagement de satisfaire les étudiants, de collaborer avec les autorités décanales avec un dialogue intellectuel pour la bonne marche des activités académiques et sociales. Nous allons travailler à rehausser le volet social de l’étudiant et travailler pour l’abrogation du décret du 10 mars 2017 portant attribution des allocations universitaires » a-t-elle ajouté. Pour l’atteinte de ces objectifs, la présidente en appelle les étudiants, ces collaborateurs et les autres institutions à une franche collaboration.

Le professeur Julien Gbaguidi, ancien secrétaire général du syndicat national des enseignants-chercheurs et chercheurs, présent à cet évènement invite la nouvelle équipe à travailler avec persévérance. « Je vous invite à travailler en union avec les autres associations pour une Fneb plus forte qui va dialoguer de façon franche avec les autorités universitaires à tous les niveaux et celles politiques pour que notre université des centrales et même les autres du Bénin changent de visage. Et je suis persuadé que les autorités pourront mieux à partir de la féminisation du pouvoir estudiantin être mieux à l’écoute des problèmes des étudiants. » Cette cérémonie de passation de charge intervient après la tenue des élections du 19 décembre 2018.

Emmanuel AZINHOU  & Alexandre AGBOZO

Le Héraut
Le Héraut
Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *