Élections législatives d’avril prochain : L’opposition veut faire bloc, mais le pourrait-elle ?
18 janvier 2019
Crise à l’université d’Abomey-Calavi : Le gouvernement nomme les doyens et directeurs, les syndicats enseignants disent non !
Crise à l’université d’Abomey-Calavi : Le gouvernement nomme les doyens et directeurs, les syndicats enseignants disent non !
22 janvier 2019

RACU 2019 : Le Directeur de l’EACE, Jacob Mambou, parle des innovations de cette année

Comme à la coutume l’Ensemble Artistique et Culturel des Etudiants (EACE) procède chaque année au lancement de ses activités par une Rentrée Artistique et Culturelle Universitaire (RACU). Jacob MAMBOU, l’actuel directeur de l’EACE présente ici le programme du déroulement l’activité et les innovations pour cette année.

 

Le Héraut : Présentez-vous à nos lecteurs

Je suis Jacob MAMBOU, actuel directeur de l’Ensemble Artistique et Culturel des Etudiants. Je suis venu à l’EACE en 2013 quand j’étais en deuxième année de la faculté des sciences économiques et de gestion. J’ai été artiste provisoire en 2013, artiste définitif en 2014, chef matériel de la section chorégraphie en 2015, 2015 et 2016 j’ai été chef section, en 2018 le financier de l’EACE et maintenant directeur de l’EACE.

Parlez-nous de la RACU

Comme son nom l’indique, la RACU (Rentrée Artistique et Culturelle Universitaire) est la première activité de l’Ensemble Artistique et Culturel des Etudiants. C’est elle qui lance officiellement toutes les activités de l’EACE. La RACU a été créée pour dire à la communauté estudiantine que le nouveau Bureau ou la nouvelle coordination en place lance ses activités.

Qu’en est-il de l’édition 2019 ?

La RACU de cette année se fera sur trois jours, du lundi 28 au mercredi 30 janvier 2019. Au cours de la première journée, nous ferons une assemblée générale de tous les artistes de l’EACE. Seront présents tant la coordination que les anciens. Cette AG servira de tremplin pour la tenue d’une communication sur l’importance des activités para-académique en milieu universitaire. Ce sera aussi un instant de motivation. La seconde journée sera une occasion pour un match coordination contre artiste après une séance de sport danse sur le terrain de football. Le mobile de ces activités est la distraction. Ceci ravivera l’harmonie entre membres. En effet, nous avons longtemps brillé par une rigueur et il faut un peu s’amuser pour se familiariser et renforcer les liens. Le mercredi, il y aura une grande performance à travers laquelle l’EACE va essayer de prouver à la communauté estudiantine de quoi il est capable, ce qui se fait à l’EACE.   C’est vrai qu’on nous connaît, mais réellement on n’a pas pris l’habitude de valoriser d’une autre manière ce que nous savons faire. Nous allons faire une performance de toutes les sections à partir du grand portail de l’université en passant par le jardin U, l’arrêt bus et finir à l’EACE. Le mercredi dans la matinée nous ferons une caravane à partir de l’EACE, faire le tour du campus et finir à l’EACE. À 16 h sur le terrain de handball nous allons procéder au lancement officiel des activités de l’ensemble.

Que pouvez-vous nous dire des innovations ?

Les particularités, elles sont énormes. Je veux bien citer quelques un, mais on les a pris comme des surprises. Nous réservons assez de surprise sur cet évènement, mais là j’aurai à dire que déjà vous aurez à constater dans le programme du lundi au mardi il y a des innovations comme la performance et la particularité vont se voir au niveau des prestations. On a essayé de changer la manière de prester, le professionnalisme et la manière d’organisation des évènements.

Un mot de fin

Je demanderai à la communauté universitaire de se préparer pour du lourd. Au cours de cette RACU, les choses ne seront plus les mêmes. Comme annoncé plus haut, il sera organisé une communication sur l’importance de la formation para académique et ce sera l’occasion de démontrer aux étudiants qu’ils peuvent se garantir un emploi sans avoir fini les études. Les rendez-vous culturels ne manqueront pas aussi. Joie, plaisir, succès et bonheur, c’est tout le mal que nous souhaitons à tous pour cette rentrée.

 

Réalisation :Wilfride KOSSOUHO 

Le Héraut
Le Héraut
Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *