SOUTENANCE DE THÈSE À L’UAC : Mention très honorable pour Ayélodjou Roger Atchouta
10 mai 2019
Exposition d’art à Cotonou : Le réalisme insolite de Myckael Agbénomba prend droit de cité
19 mai 2019

Projet Débat Littéraire : ‘’Meurtre à  la pendjari’’ de GANSOU WEWE ouvre la saison 2

Le comité d’organisation du débat littéraire du centre culturel artisttik africa a organisé le premier numéro du débat littéraire saison 2 autour du livre ‘’Meurtre à la Pendjari’’. C’est ledit centre culturel qui  a abrité l’événement le samedi 06 avril 2019 en présence d’un public fan du livre.

”Meurtre à la pendjari”, c’est le titre du roman qui a été objet du premier numéro (saison 2)  du débat littéraire à artistik africa. Paru aux éditons plurielles en avril 2015 ‘’Meurtre à la pendjari ‘’ est un roman policier écrit par Modeste GANSOU WEWE. Il y aborde plusieurs thèmes d’actualité à savoir : l’amour, la politique, l’injustice, la vengeance etc. et affiche surtout à l’écran le comportement sombre et rempli d’immondices de certains hommes politiques qui se plaisent dans le mal.  Au cours des échanges avec le public, impressionné par l’histoire racontée dans le roman, Modeste GANSOU WEWE, a justifié le contexte de publication de l’ouvrage en expliquant au public que c’est lors de son séjour au parc pendjari en 2008 que l’inspiration lui est venue, car il a trouvé le cadre inspirant.

Pour lui, quand la muse vous prend, il y a différents processus qu’il faut suivre afin de réussir à écrire un livre. C’est pourquoi au-delà de l’inspiration, dit-il, « il faut également faire beaucoup de recherches dont celles documentaires pour ne pas dire des contre-vérités son l’ouvrage ». Il faut rappeler que l’événement a été aussi une occasion de lecture de quelques extraits du roman par Sandra Adjowa Do-Santos.

Par ailleurs, afin d’encourager les jeunes en les incitants à la lecture, un don de livres a été fait. Carole TONOUKOUIN, organisatrice de l’événement a offert quelques exemplaires du roman ”Meurtre à Pendjari” à la bibliothèque du collège d’enseignement général Les pylônes. Pour encourager l’initiative et promouvoir la littérature béninoise, Koffi ATTEDE, directeur des ”EDITIONS PLURIELLES”  et actuel Directeur des Arts et du Livre (DAL), a, quant à lui, offert  une cinquantaine d’exemplaires de l’ouvrage “14 pas 11‘’ aux élèves  ayant pris par ce débat littéraire.

A propos de l’ouvrage

L’ouvrage ”Meurtre à la pendjari” est un roman de 400 pages. L’auteur, Modeste GANSOU WEWE y présente une intrigue qui se déroule au cœur du parc pendjari dans le nord Bénin. C’est ainsi que sur la première de couverture, de l’ouvrage, domine l’image du paysage du parc pendjari. L’auteur y raconte l’histoire Silvère Yemalin et sa femme Anaïs Vezinou en visite au parc pour leurs vacances. Mais très vite, ces vacances se transforment, pour Silvère, en un cauchemar éveillé. Car après une dispute entre le couple, Anaïs disparait et laisse place à la découverte du corps calciné d’une jeune femme qui semble lui ressemblé. Silvère est donc accusé, du supposé meurtre de sa femme et est jeté en prison par son beau-père, un homme puissant, ministre de la république et prétendant à la présidence. Derrière les barreaux, Silvère devra faire face à plusieurs mésaventures. Mais, au fil des évènements, il finira plus tard dans l’ouvrage, par retrouver sa liberté  et sa femme quand le masque de Kora TAKIDI fini par tomber. En effet, Silvère a été victime d’une machination politique commanditée par TAKIDI, un adversaire politique de son beau-père.

 

 

Elvire Agossou (Stag)

Le Héraut
Le Héraut
Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *