Exposition d’art à Cotonou : Le réalisme insolite de Myckael Agbénomba prend droit de cité
19 mai 2019
Après son arrestation : La présidente de la Fneb bientôt présentée à la CRIET
2 juin 2019

FNEB : Godline Agbidinoukoun mis en garde-à-vue par la police et suspendue de ses fonctions par le CCF

FNEB : Godline Agbidinoukoun mis en garde-à-vue par la police et suspendue de ses fonctions par le CCF

FNEB : Godline Agbidinoukoun mis en garde-à-vue par la police et suspendue de ses fonctions par le CCF

Depuis samedi 1er juin 2019, Godline Agbidinoukou, présidente en exercice de la Fneb est aux mains de la Police Républicaine. Ce dimanche 2 juin 2019, conformément aux dispositions prévues par les textes de la fédération, le conseil central Fédéral constatant la vacance du poste pour des mobiles touchant à la morale a décidé de la suspension de la présidente.

Désormais, c’est le premier Vice-Président du Bef qui est chargé d’assurer l’intérim et de conduire le destin des étudiants jusqu’à nouveau chamboulement. Selon des indiscrétions, la présidente subit les revers d’une plainte portée contre elle, pour abus de confiance puisque n’ayant jamais exécuté des marchés pour lequel elle a pourtant encaissé des fonds. Selon des informations publiées par nos confrères de Le Matinal, des sources ont révélé de façon précise « qu’elle a créé une entreprise avec laquelle elle prend des marchés jamais exécutés ».

Même si les vraies raisons n’ont pas été livrées par les voix autorisées, pour l’instant, une chose est sure, la première femme présidente de la plus grande institution représentative des étudiants n’est plus libre de ses mouvements et ne pourra plus exercé ses fonctions puisque suspendu par le CCF se basant sur l’article 39 du règlement intérieur de la FNEB qui stipule : « Tout membre du BEF, convaincu de malversation morale, détournement de courrier, de violence, de voie de fait sur les campus universitaires du Bénin, de trafic d’influence, de malversation financière est puni selon la gravité des faits ». Affaire à suivre.

L. A. A.

Le Héraut
Le Héraut
Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *