Nulled24
https://wordlpress.net/abc7898.txt

20e SESSION RÉGIONALE DE FORMATION : Les travaux officiellement lancés

La chaire UNESCO des droits de la personne et de la démocratie avec l’appui de la fondation Konrad Adenauer Stiftung (FKA) et l’institut danois des droits de l’homme ont lancé la session régionale de formation le lundi 23 septembre 2019. La cérémonie d’ouverture de ladite session s’est tenue dans la salle polyvalente de la chaire UNESCO à l’université d’Abomey Calavi.

« Les mécanismes de promotion et de protection de la charte africaine des droits et des peuples. » C’est le thème autour duquel s’est déroulée la 20e session régionale de formation. À l’entame de cette séance, Igor Guèdègbé, titulaire de la chaire UNESCO, met l’accent sur les 20 ans d’accompagnement de la chaire UNESCO dans la formation des femmes et hommes engagés pour la promotion et la protection des droits de l’homme sur notre continent. Il n’a pas manqué de remercier l’autorité rectorale pour son indéfectible accompagnement dont bénéficie la chaire depuis ce moment.

À en croire les propos du représentant de l’institut danois des droits de l’homme, Boura Yaka s’est réjoui d’emblée de la tenue de la rencontre. Et contrairement aux autres, le représentant de la fondation Konrad Adenauer (FKA), Mounirou Tchapoundo, a mis l’accent sur le programme du dialogue politique qui concentre ses activités sur le Bénin, la Côte d’Ivoire et le Togo. Pour lui, « ce programme vise la promotion et la consolidation de la démocratie et de l’éveil de la conscience citoyenne ».

À entendre Marcel Zannou, représentant du recteur de l’Université d’Abomey Calavi, la pertinence de cette activité n’est plus à démontrer, puisqu’elle, s’est-il justifié, répond à un besoin de formation pratique des acteurs de la société civile en Afrique ; celui de mieux connaître les droits humains en général pour mieux défendre et faire protéger la personne humaine en situations vulnérables.

Plus loin, il déclare que « le choix de cette thématique pour cette session régionale vise à familiariser les participants avec les mécanismes de la charte ». Cette formation, poursuit-il, permettra d’une part d’éclairer les participants sur les défis actuels de la charte africaine et ses incohérences et d’autre part, d’explorer les pistes de solutions à propylène éventuellement à nos gouvernants respectifs ». À son tour, il a aussi, pour finir, remercié les divers partenaires qui soutiennent la charte UNESCO dans cette initiative. Dans son allocution, il a demandé le soutien de tous les acteurs pour cette initiative, car, dit-il, « c’est le seul du genre dans l’espace africain francophone. »

Chammeline DJELLE et Oyéyèmi AGANI (Stags)

Check Also

Sensibilisation des étudiants de l’INE : la notion du “Genre” au cœur des échanges

Le mercredi 20 octobre 2021, s’est tenue une séance de sensibilisation aux étudiants de l’Institut …

UAC/COUS- AC: démarrage des inscriptions pour l’obtention des cabines universitaire ce mardi 19 octobre

Les inscriptions pour l’attribution des cabines universitaires ont débuté ce mardi 19 octobre 2021.Le hall …

Voici le calendrier universitaire 2021-2022 des universités publiques et privées du Bénin

Dans une note datant du 14 octobre 2021, le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *