Accueil

23éme édition de la fête du gari à l’Uac : Roland BADOU consacré meilleur délayeur

90
Brice Sinsin, Recteur de l'UAC

UAC

L’Ensemble Artistique et Culturel des Etudiants (EACE) en collaboration avec l’Association des Délayeurs Nocturnes (ADN) a organisé ce vendredi 17 juin 2016 la 23e édition de la fête du gari. Pour l’occasion, c’est le terrain de volley-ball qui a servi de cadre à cet événement.

Étudiant à la Faculté des Lettres Arts et Sciences Humaines (FLASH), Roland Badou est celui qui a pu tirer son épingle du jeu et arracher le prix devant dix autres concurrents, dont une fille. Il a remporté à la fin du concours une récompense composée de 05kilos de gari, une boîte de lait concentré sucré, un paquet de sucre, une noix de coco et une enveloppe financière de 10.000 Francs CFA. Il doit le mérite au record de temps fait en moins d’une minute pour délayer. « Je suis très heureux d’avoir gagné même si d’avance, je l’ai pressenti », a-t-il déclaré. Les règles définies étaient claires : pas de gari au bout des lèvres ni sur la langue, ni sur le corps, ni à terre. Juste lever le bol après avoir fini. C’est autant de contraintes subies également par Paul Atchadé et Otnielle Adjibogo (l’unique candidate) respectivement 2e et 3e ; tous deux, étudiants à la Flash. À l’instar du 1er gagnant, ils ont eu aussi à gagner des prix. Il s’agit de 05kilos de gari, une boîte de lait concentré, une noix de coco, un paquet de sucre, une enveloppe financière de 5000 F CFA pour le 2e d’une part à la différence d’une somme de 3000f pour le 3e d’autre part. Otnielle Adjibogo, se déclare heureuse et compte concourir les fois prochaines afin de remporter le premier prix. Par ailleurs, il faut noter que les présidents des institutions estudiantines ont marqué l’événement par leur présence, de même que les étudiants venus nombreux pour suivre l’événement. Cependant, Marie-Madeleine Adogonon, une étudiante a déploré le retard accusé dans le démarrage dudit événement. Chose que la directrice de l’Ensemble Artistique et Culturel des Etudiants (Eace), Gloria Dansou-ladji pense corriger pour la réussite des éditions prochaines. La fête du gari a été agrémentée par de nombreuses prestations culturelles.

Firmione AKAKPO (Stag)



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *