25ème JOURNÉE SCIENTIFIQUE DE L’ABePa: Les enseignants et chercheurs réfléchissent sur la vie de l’ABePa

102

L’Association Béninoise de Pastoralisme (ABePa) a tenu sa rencontre annuelle sur le thème ‘’ Approches pluridisciplinaires et nouveaux outils d’analyse et de gestion du patriotisme”. Cette rencontre qui entre dans le cadre de la célébration de la 25ème journée scientifique de ladite association a eu lieu le samedi 17 novembre 2018 à l’Institut des Sciences Biomédicales Appliquées (ISBA) de Cotonou.

Réuni en congrès le samedi dernier, les enseignants et chercheurs de l’Université venus de l’intérieur comme de l’extérieur du pays ont porté des réflexions sur la vie et le devenir de l’Association Béninoise de Pastoralisme (ABePa). Le thème de cette 25ème journée scientifique de l’ABePa le démontre si bien. Le thème de discussion retenu aux dires de la présidente du bureau directeur de ladite association Dr Inès Déléké Koko est une occasion pour ses enseignants, chercheurs, et espères férus des sciences agronomiques et connexes de faire le point des acquis des 25 dernières années et discuter des perspectives pour une gestion durable du patriotisme tant au niveau local, national que régional. Dans un panel introductif animé par des anciens et experts de renom, un débat sur les acquis et perspectives de l’ABePa 25 ans après. Au cours discussions, ces derniers ont éclairé la lanterne des participants sur les mécanismes, les méthodes et les procédures par lesquelles l’ABePa a vu et pourra œuvrer pour le développement de la science et de la société. Selon la présidente, les initiateurs de la mise sur pied de cette association ont su anticiper et proposé des solutions pour une meilleure gestion du patriotisme au Bénin. Chaque pastoraliste dans son domaine devrait pouvoir saisir la portée de cette journée pour en faire des documents de travail au quotidien et aller également sur le terrain pour actualiser ses cours a laissé entendre le professeur Brice Sinsin, tout en se réjouissant de la réussite de la 25ème journée scientifique qui consacre le 25 ème anniversaire de l’ABePa. Dr Inès Déléké Koko a fait comprendre à ces collègues que célébrer un quart de siècle, c’est fêter sa capacité d’écoute et de mise en phase avec la société afin de ne plus dormir sur leurs lauriers. «Comprendre la société, c’est savoir se mettre au diapason de ces difficultés et attentes, c’est se donner les moyens d’agir pour la changer positivement, a dit la présidente de l’ABePa Dr Inès Déléké Koko. Au cours des assises de la 25ème journée scientifique, dix communications réparties en quatre panels ont été aux participants afin de les permettre de mieux comprendre les débats entamés sur le terrain. Par ailleurs, il a été organisé une sortie pastorale les 10 et 11 novembre sur la ferme de Samiondji afin de permettre aux participants d’aborder de façons pratiques divers aspects parmi lesquels on peut citer : l’utilisation du drone pour la photocopie aérienne des pâturages et interprétation des images. Ensuite l’identification, la description des types de végétation et leurs caractéristiques physionomiques clés. Et enfin la présentation des changements observés dans les systèmes agropastoraux de la zone.  Pour donner une marque indélébile ces 25 ans, les organisateurs ont saisi l’occasion pour saluer l’effort louable de leurs devanciers en les offrant une attestation d’honneur, une distinction spéciale aux anciens présidents de l’ABePa et un trophée de distinction a été offert au président père fondateur de l’ABePa,  professeur Brice Sinsin.

Moïse TCHEGNONSI.



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *