Breaking News
Home / A la Une / 2ème EDITION DE FOIRE AUX BOURSES ET PROJETS A L’UAC : LE RECTORAT PRONE UN PARTENARIAT POUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR DE LA SANTE AU BENIN

2ème EDITION DE FOIRE AUX BOURSES ET PROJETS A L’UAC : LE RECTORAT PRONE UN PARTENARIAT POUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR DE LA SANTE AU BENIN

 

Organisée par le Vice-Rectorat  chargé de la coopération interuniversitaire, des partenariats et  de l’insertion professionnelle,  la foire aux bourses et projet de l’université d’Abomey –calavi est  placée sous le thème : « Partenariats innovations  pour le financement du secteur de la santé au bénin ». Cet évènement a eu lieu dans l’amphithéâtre de l’institut des sciences biomédicales  appliquées (ISBA) à la faculté de santé (fss) de Cotonou ce jeudi  17 octobre 2019.

L’Objectif de cet évènement  est de favoriser des échanges enrichissants et la création de liens solides pour permettre aux chercheurs du monde universitaire de travailler  ensemble afin de saisir toutes les opportunités offertes  par les  partenaires  internationaux.

C’est autour de ces idéaux que le recteur de l’université d’Abomey- calavi, le professeur maxime da-CRUZ a  lancé officiellement les activités entrant dans le cadre de la  journée d’ouverture officielle de cette deuxième édition de la     foire aux bourses et projets. Pour le recteur de l’université d’Abomey- calavi , ladite activité va  au-delà de son aspect scientifique et  la foire aux bourses et projet est une activité de communication,  de partage d’expériences  et d’informations et elle est  initiée suite au constat  que les équipes de recherche de l’université mènent sur  des travaux particulièrement admirables pour améliorer les conditions de vie des populations, grâce à l’appui conséquent de différents organismes internationaux, qui  par le biais d’appels à projet de subventions directes ou de financements indirects   favorisent  la recherche et la formation au Bénin .

Ceci,  dans le but de conduire à lever des financements pour le succès des recherches, des activités académiques, dans la réalisation des missions de service à la communauté. Plusieurs discussions  ont meublé  cette journée par les chercheurs en santé humaine comme en santé animale.

Il choit au professeur Delphin Méhinto, doyen  de la faculté des sciences et santé de notifier que le problème du financement dans le secteur de la santé est dû non seulement à l’incapacité rédactionnelle mais aussi à l’incompétence de la bonne rédaction des projets de financement. Il conclut en reconnaissant l’importance de  l’initiative et aussi l’honneur fait à sa faculté pour abriter  cet évènement.   .

Au terme de cette foire, des participants ont félicité  et loué l’initiative de la première  autorité de l’université d’Abomey calavi,  le professeur Maxime da-CRUZ de se pencher sur les problèmes de financement dans ce secteur. Ce qui favorise les chercheurs de s’outiller, sur la faisabilité et les approches de solutions pour pallier les problèmes qui minent  le secteur au financement des projets.

Un appel est lancé  aux  grands acteurs de santé à savoir les environnementalistes, les vétérinaires , et les médecins pour un travail collectif afin de faire ressortir  un idéal  de Project de financement, et aussi pour veiller à la mise en application de cette synthèse de travail dans le domaine de la santé pour un meilleur épanouissement de la communauté.

M.K

 

Check Also

Deuxième édition du Forum du vivre ensemble: Le président Fortuné Ahouissou et ses collaborateurs gagnent le pari d’une bonne organisation. Lomé la capitale togolaise a abrité les 28,29 et 30 novembre dernier la deuxième édition du Forum du vivre ensemble. L’activité a connu la participation des jeunes dudit espace. “Place de l’entrepreneuriat communautaire dans la gouvernance socio-économique des États membres du Conseil de l’Entente” ,c’est le thème choisi pour cette nouvelle édition du Forum du vivre ensemble.Les travaux ont eu pour cadre l’ enceinte du complexe Agora Senghor. A la cérémonie officielle de lancement des activités , Dr Ouro-Djobo Samah, directeur du Centre régional de formation en entretien routier ( CERFER) , une institution spécialisée du Conseil de l’Entente a loué cette initiative de l’OCJE ( Organisation du Conseil des jeunes de l’Entente) qui vient prouver selon ses dires que << la jeunesse est capable du meilleur>>. Pour finir, il va saluer l’endurance du président de l’organisation Fortuné Ahouissou et toute son équipe pour la persévérance et la témérité avant d’inviter les différents participante à profiter de ce Forum pour davantage faire promouvoir le vivre ensemble dans l’espace Entente .Biram Amouzounvi , Sèdjro Vénunye ,Hermas Atingli, Laure Amoussou- Amana ,Élie Apédo et Miguelle Houéto sans oublier Marilyse Adjanonhoun ont été les formateurs retenus pour la présente édition. Ils ont entretenu leurs frères et sœurs sur des thématiques touchant à leur quotidien. On peut énumérer ” leadership entrepreneurial: un défi pour la jeunesse de l’espace de l’Entente “, “Stratégies de mobilisation des ressources pour l’accompagnement des jeunes entrepreneurs dans l’espace Entente”, ” Femme leader, femme autonome et femme entrepreneure” pour ne citer que celles là. Même avant le départ de toutes les délégations, le Conseil de l’Entente a adressé ses félicitations à tout le comité d’organisation. La troisième édition aura lieu dans un pays qui sera désigné lors d’une séance de travail entre les différents responsables de l’OCJE et les coordinateurs . Le Forum du vivre ensemble a connu la présence des jeunes des cinq pays membres du Conseil de l’Entente ( Bénin, Niger, Togo, Burkina-Faso et Côte d’Ivoire).

 Lomé la capitale togolaise a abrité les 28,29 et 30 novembre dernier la deuxième édition …

1ère journée de la Coupe CAF : ESAE chute d’entrée devant RS Berkane

  Pour sa première en match de poule de la coupe CAF, ESAE s’est lourdement …

BENIN/FOOTBALL/LIGUE 1: LES STATISTIQUES A RETENIR APRES 7 JOURNEES

À l’issu de la 7ème journée, les filets ont tremblé à 12 reprises soit un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *