3ème ÉDITION DE L’ÉCOLE DOCTORALE ITINÉRANTE DES SCIENCES SOCIALES: Les richesses sociologiques de l’Afrique , une préoccupation

100

La troisième édition de l’école doctorale itinérante en sciences sociales et humaines s’est ouverte le lundi 17 septembre 2018 à l’Institut régional de Santé Publique (IRSP) de Ouidah. Prévue pour prendre fin le vendredi 21 septembre 2018, cette rencontre à haute portée scientifique vise non seulement à examiner la place des sciences sociales dans le développement des sociétés, mais aussi à apporter un soutien méthodologique et théorique aux doctorants en sciences sociales et humaines tout en stimulant la coopération scientifique entre l’Afrique de l’Ouest, l’Afrique du Nord, l’Europe et ailleurs.

C’est à travers le brassage qu’on tire le meilleur pour son propre parcours avec pour porte d’entrée des solidarités intellectuelles et le partage scientifique. C’est en arrimage de cette idée que 48 doctorants et docteurs venus de 13 pays de la sous-région et d’ailleurs se sont rassemblés pour porter des réflexions autour du thème : « Approches critiques sur l’Afrique : Confrontation, circulation et globalisation des savoirs ». Pour le recteur de l’Université d’Abomey-Calavi venu lancer officiellement la troisième édition de l’école doctorale itinérante en sciences sociales et humaines, cette rencontre permettra aux futurs docteurs de partager le fruit de leurs recherches sur l’Afrique avec leurs collègues d’autres pays et de s’assurer qu’ils ne s’écartent pas du terrain de l’originalité. Dans la même lancée, Oissila SAAIDIA, directrice de l’Institut de Recherche sur le Maghreb Contemporain (IRMC) précise que ce projet itinérant éditionné constitue un tremplin pour la construction d’un espace scientifique sud centré sur deux pôles : le Maghreb et l’Afrique Sub-Saharienne.

« L’objectif étant de sortir des logiques de la relation nord-sud afin de constituer un réseau de jeunes chercheurs africains porteurs d’espérance pour demain » ajoutera-t-elle.   Ayant pour première cible les doctorants, cette école itinérante, à en croire Rose-Marie LAGRAVE, présidente de l’école doctorale itinérante,  relève d’un grand intérêt pour les enseignants-chercheurs aussi puisque leur permettant non seulement de mieux comprendre les sociétés africaines, mais aussi de prendre conscience de la place irremplaçable des sciences sociales comme approche pertinente et décapante des sociétés et de leurs histoires. Par ailleurs, en dehors de sa portée scientifique et intellectuelle, cette troisième édition est pourvue d’un souffle culturel et d’ouverture à de nouveaux horizons. Raison pour laquelle Victor Topanou, Directeur de l’école doctorale des sciences Juridiques, Politiques et Administratives estime que cette une très belle activité parce qu’elle permettra aux étudiants béninois de rentrer en contact avec d’autres étudiants cultures qu’ils n’auraient probablement jamais eu l’occasion de rencontrer sans cette initiative. La quatrième édition de l’école doctorale itinérante en sciences sociales et humaines est prévue pour se tenir en Tunis.

Anselme CODJO



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *