7EME ÉDITION DE LA SEMOP A L’UAC : L’INSERTION PROFESSIONNELLE DES JEUNES PREOCCUPE LES ACTEURS UNIVERSITAIRES

107
L’université d’Abomey-Calavi organise du 20 au 22 novembre 2019 la 7ème édition du monde professionnel. La cérémonie qui a consacré à l’ouverture solennelle de cette semaine s’est déroulée le jeudi 21 novembre2019 dans l’amphithéâtre Idriss Derby itno de l’université d’Abomey-Calavi. L’objectif est d’échanger sur la question de l’employabilité des jeunes.

<< Insertion socioprofessionnelle­ des jeunes diplômés de L’UAC : après le diagnostic les actions.>> C’est le thème sous lequel est placé cette 7ème édition de la semaine du monde professionnel SEMOP. Ayant réunir les différents acteurs du monde professionnel et ceux universitaires, la SEMOP 2019 se veut un creuset de réflexion et d’échange sur la question de l’insertion des jeunes.

Pour la  représentante de la ministre en charge des petites et moyennes entreprises, le chômage et le sous-emploi affectent particulièrement les jeunes tout secteur confondu. <<Ainsi depuis quelques années, notre pays met en œuvre une politique offensive en la matière avec la création de plusieurs institutions et fond pour la promotion de l’emploi des jeunes et la réduction des procédures trop longue et les coûts trop onéreux en matière de création d’entreprise>> a-t-elle mis en exergue.

Elle a pour fini souhaité la pérennisation de cette initiative et s’engage à accompagner les jeunes pour leur permettre d’être plus compétitifs. Allant dans le même sens Marcel DOSSOU, vice-recteur chargé des affaires académiques pense que l’insertion professionnelle des jeunes demeure une préoccupation majeure et récurrente.

A l’en croire << la situation de l’emploi des jeunes est difficile mais nous pouvons agir nous, avons agir et nous devons continuer d’agir dans une perspective de leur donner l’espoir d’avoir enfin un emploi.>> Selon lui, pour y parvenir, il est nécessaire d’identifier les obstacles en prenant compte de la diversité de la situation des jeunes à court et à Longue terme.

Au cours de son intervention, Josué  AZANDEGBE, représentant du ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a expliqué que la question de l’emploi des jeunes occupe une place de plus en plus importante dans les agendas nationaux et internationaux.

Il a fait savoir que des mesures sont en train d’être prise pour que les formations dans les secteurs publics et privés répondent aux besoins du marché de l’emploi.

Il faut noter que plusieurs activités sont par ailleurs prévues pour agrémenter cette semaine notamment la journée des entités, une séance d’entretien d’embauche des diplômés, l’animations des stands, une soirée d’activités culturelles et une table ronde télévisé sur le thème << Au-delà du diagnostic, des actions pour l’insertion professionnelle des diplômés : défis des universités et des entreprises.>>

    Ferdinand DANGBENON



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *