9e JOURNEE SEMINAIRE DE FORMATION EN APPDD A L’UAC : Les chercheurs reçoivent des notions en image satellitaire

96
La 9e journée du séminaire organisé par l’Ong Action Pour le Progrès et le développement durable à l’endroit des jeunes chercheurs s’est basée sur le processus de classification d’image satellitaire. Elle a eu lieu dans la salle 1 du bâtiment N’DIAYE de la Fsa.

« Processus de classification d’image satellitaire », c’est le thème autour duquel s’est déroulé la formation de ce mercredi 11 septembre 2019. C’est devant un parterre de jeune chercheur et doctorant que le frénateur Gnimdou Aboukey, spécialiste en climatologie et en géomantique a expliqué comment on présente les images, leur traitement puis la clarification des données.

Selon les communicateurs, la classification d’image satellitaire « est une méthode qui consiste à regrouper les pixels d’une image dans des ensembles logiques soit de leur valeur numérique ». A en croire Frédéric Abiodoun, l’un des formateurs, « les résultats des traitements successifs à l’image témoignent de la possibilité d’optimiser certaines méthodes de classification et que les pots adaptifs introduisent de nouveaux paramètres ». Il poursuit en disant que la classification d’image permet de réaliser les cartes d’occupation du sol. Selon Prisca Adihou, participante, cette formation est d’une importance capitale pour un chercheur scientifique. « J’ai appris beaucoup de choses de la télédétection qui vont m’en servir » a-t-elle ajouté.

C’est une formation « très intéressante pour nous en tant qu’étudiant et doctorant, car nous travaillons sur ces thématiques qui ont rapport avec le traitement d’image » a renchéri Élie Kounika, doctorant au département des sciences et de la terre de la Fast. Cette 9ème journée du séminaire organisé par l’Ong Action Pour le Progrès et le développement durable a pris fin par une note de satisfaction entre participants et formateurs.

 

Diane KOBA (Stag)



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *