Teqball, mélange foot et tennis, jeu de table, sport, Le Héraut

A LA DECOUVERTE DU TEQBALL : Un mélange de football et de tennis de table

102

 

Créé en 2015 par deux Hongrois, le teqball consiste à développer l’habileté et la coordination. Pourtant méconnu du public, ce sport connait actuellement une ascension fulgurante.

Le teqball est un nouveau jeu en pleine expansion. Jeu à mi-chemin entre le football et le tennis de table, le teqball se pratique à l’aide d’une table appelée ‘’Teqboard’’ ; une table incurvée permettant au ballon de rebondir toujours vers l’adversaire. Ce sport vient de deux Hongrois, Gabor BORSANYI et Viktor HUSZAR.

En vivant dans le même petit appartement, ils se sont liés d’une amitié pour le football. Gabor qui a déjà joué au foot à un niveau semi-pro a eu l’idée du jeu. Viktor est plutôt un scientifique qui a su comment donner vie au projet.

Le but poursuivi par ses deux initiateurs était de réinventer le football en s’échangeant un ballon sur une table semblable à celle du ping-pong.

Une table, pas n’importe laquelle

 Pour pratiquer le teqball, il faut se procurer du plus important, la table. Baptisée Teqboard, elle ressemble comme deux gouttes d’eau à une table de ping-pong,  avec une surface inclinée pour faciliter les rebonds du ballon. Plus de deux ans ont été nécessaires pour tester cette table, qui répond à des normes mathématiques strictes.

Le filet est en plexiglass. Le ballon est tout le temps visible, ce qui permet aux joueurs de se concentrer sur la technique. Cette table brevetée, coute plus de 200 euros. Il faut savoir également qu’un outil a été développé pour disposer de statistiques: la ‘’teqbox’’. Ce sont des capteurs disposés autour de la table analysant les mouvements des joueurs et calculant les scores.

 Les règles du jeu

 Il n’y a pas de contact entre les joueurs et il est interdit de toucher l’équipement. Le service peut être effectué de n’importe quelle partie du corps et le ballon doit retomber dans la seconde moitié de la table. Par ailleurs, il y a faute si le ballon touche l’arrête de la table. Trois touches de balle maximum sont autorisées et il est interdit de toucher le ballon deux fois de suite avec la même partie du corps.

Il ne faut non plus renvoyer à l’adversaire le ballon plus de deux fois de suite avec la même partie du corps. Le teqball se joue en un contre un ou en double. Les matches se jouent en 12 points avec un point d’écart ; les joueurs alternent le service tous les 4 points. Toutes les parties du corps sont autorisées sauf les mains.

Popularisé par Ronaldinho, beaucoup d’autres personnalités se sont aussi mobilisées pour promouvoir le teqball. Il y a entre autres le champion du monde de freestyle Sean Garnier, les anciens footballeurs Robert Pires, Djibril Cissé, Ludovic Guily et William Gallas ou encore l’humoriste Alban Ivanov. Certains clubs professionnels ont même fait acquisition de cette table de teqball pour améliorer la récupération de leurs joueurs qui ne peuvent pas être en contact  direct le temps de guérir.

Le teqball, une discipline olympique dans les années à venir tant son ascension est fulgurante.

 

Alexandre AYADJI (stag)



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *