A L’UAC : LES LINGUISTES ONT TEMOIGNE LEUR RECONNAISSANCE A LEUR PAIRS

109
Les jeudi et vendredi 28 et 29 novembre 2019 ont eu lieu les manifestations scientifiques en hommage aux enseignants retraités et disparus du Département des Sciences du Langage et de la Communication (DSLC). Ces manifestations ont respectivement eu lieu dans les amphithéâtres Etisalat et Idriss Déby de l’université d’Abomey-Calavi.

Département des sciences du langage et de la communication : formation- débouchés- perspectives : c’est le thème de conférence qui a marqué la première journée de ces manifestations.

Après la caravane qui s’est déroulée dans toute l’université et qui a réuni tous les étudiants inscrits au département de la linguistique de 1ere en 3 eme année, différentes communications ont eu lieu dans le but de rappeler aux étudiants les différents débouchés des différents domaines disponibles au dit département.

Par ailleurs, un ouvrage a été réalisé en hommage des éminents enseignants retraités et disparus du DSLC créé en novembre 1977 par le professeur Georges Guédou.

Intitulé Les sciences du langage et de la communication : contribution au développement du patrimoine linguistique et culturel du Bénin, différents sont les professeurs retraités ou non, notamment Yayi Olabiyi et Georges Guédou ont remercié fidèlement l’initiative de ces manifestations.

Ils  ont profité pour  rappeler  le rôle des linguistes dans la société. Occasion pour ces derniers de  faire  des apports sans oublier de témoigner de leur état d’âme. « Vous êtes en train de nous célébrer vivant» a affirmé le professeur ancien ministre et  député Georges Guédou.

Par ailleurs, Le recteur de l’Université d’Abomey-Calavi Maxime da Cruz, enseignant  au DSLC a non seulement marqué sa présence mais aussi à rappeler certains points essentiels aux étudiants mais aussi aux professeurs.

Rappelez que des professeurs ont fait des témoignages sur la vie et l’œuvre des enseignants retraités et disparus de ce département.

La cérémonie a connu la remise de cadeaux aux trois premiers étudiants de l’année académique 2018-2020 ainsi qu’à tous les professeurs retraités et des attestations de reconnaissance.

Islamia AFFO



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *