Nulled24
https://wordlpress.net/abc7898.txt

À UNE SEMAINE DE SON DÉPART : Brice Sinsin fait  le point de son parcours

Le recteur de l’Université d’Abomey-Calavi, le professeur Brice Augustin Sinsin, était face aux hommes des médias ce mardi 12 décembre 2017 dans la salle de conférence du Phoran. Objectif de cette rencontre entre le premier responsable de l’institution universitaire et les journalistes,  le bilan des activités au faîte du rectorat après 6 ans de gestion.

À quelques jours de son départ de la tête de l’Université d’Abomey-Calavi, le professeur Brice Augustin Sinsin a tenu une rencontre avec les hommes de presse de presse ce jour. Objectif, lever le voile sur les acquis qu’il a laissés à l’Université ainsi que les défis qui restent à relever. Dans une partie de question-réponse, le premier responsable de l’Uac a répondu aux préoccupations des journalistes sur ses 6 ans de gestion.

Pour le recteur, même si l’université « avec sa  grande popularité n’a pas encore fini de relever les défis qui sont les siens à savoir le taux d’encadrement relativement faible, la surpopulation », certaines avancées sont à saluer. Sur le plan académique, « l’université a réussi à normaliser l’année académique répartie en semestres », a-t-il souligné. Pour convaincre son auditoire, il n’en prend pour exemple que certaines universités de la sous-région qui jusque-là « n’ont pas encore organisé la rentrée académique ».

Autre chose, c’est la mise au point d’un dispositif de sélection des nouveaux bacheliers  dans les facultés classiques de l’Uac. À propos, le recteur  avoue que cet acquis rend attractive la plus grande université publique du Bénin et que les résultats à la  fin des sessions deviennent de plus en plus reluisants.

Sur le plan des infrastructures universitaires, le recteur a notifié que le rectorat n’est pas normalement chargé de cette mission qui incombe au pouvoir central, au gouvernement et au ministère de tutelle.  Mais face aux désarrois constatés, poursuit-il, plusieurs procédés pouvant servir à dégager des ressources pour faire face aux investissements ont été mis en œuvre. Résultats, la construction de plusieurs amphis dont l’amphi Téléthon, la doctrine sur fonds propres de l’université.

À noter que l’homme n’a pas manqué de mots pour décrire l’Uac qui, selon lui, « s’occupe bien  des grandes questions qui se posent aux universités à savoir si elles font juste des diplômés ou si elle accompagne les diplômés pour leur insertion professionnelle ».

ONIONKITON Ayola Taïwo (Stag)

Check Also

Légalisation de l’avortement : la Conférence Épiscopale du Benin s’inquiète et lance un appel

Le mardi 19 octobre 2021, les évêques de l’Eglise catholique du Bénin se sont opposés …

Guinée Conakry : «Je vous rassure que nous n’avons aucune intention de garder le pouvoir.», Colonel Mamady Doumbouya

Ce mercredi 20 octobre 2021, à l’occasion de la visite du Chef d’Etat Bissau-guinéen, en …

Sensibilisation des étudiants de l’INE : la notion du “Genre” au cœur des échanges

Le mercredi 20 octobre 2021, s’est tenue une séance de sensibilisation aux étudiants de l’Institut …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *