Activités communautaires : La coopérative BIDOSSESSI au chevet des orphelins de Ste CLAUDIA

95

Le samedi 10 octobre 2020 est la date choisie par le groupe des volontaires du 5ème contingent de l’Uac pour effectuer leur sortie sur Tori Acadjamey à l’orphelinat Ste CLAUDIA. Cette sortie qui s’inscrit dans le cadre des activités communautaires exécutées par les volontaires, a été une occasion pour les volontaires de la coopérative BIDOSSESSI de passer de bon moment avec les enfants.

« Partager un moment de joie et de convivialité avec les enfants de l’orphelinat Ste CLAUDIA de Tori Acadjamey » Tel est l’objectif poursuivi par le groupe des volontaires du 5ème contingents de la coopérative BIDOSSESSI le samedi 10 octobre 2020 en effectuant leur visite sur l’orphelinat Ste CLAUDIA de Tori Acadjamey. Selon Fulbert Oke-agbo, responsable de la délégation, c’est une visite qui s’inscrit dans le cadre des activités communautaires. Et pour lui, c’est un sentiment de satisfecit qui a animé toute la délégation, car a-t-il confié « au cours de l’activité, nous avons constaté que les enfants étaient trop content et très disposer à recevoir toutes les informations que nous avons à partager avec eux ».

Plusieurs activités ont meublé ces moments que les volontaires ont passés avec les enfants. Entre autres, il faut noter la Sensibilisation sur la Covid-19, la communication sur les valeurs civiques et la préparation de savon liquide avec les enfants. Une action qui n’a pas laissée indifférente la sœur Marthe DOSSOU, la responsable du centre qui a exprimé ces mots de satisfaction et de joie en ces termes «je suis très contente de tout ce que vous êtes venu partager avec vos frères et sœurs démunie, on ne s’attendait pas du tout cela». Pour témoigner vraiment de sa gratitude à la délégation des volontaires, elle a implorée la bénédiction divine pour les donateurs. Faut-il le rappeler, ce groupe de volontaires est composé d’une équipe de dix personnes.

 

Saturnin A. NOUKPO



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *