AGROBUSINESS AU BENIN : La Ferme Agro-Marvellous Divine, en œuvre pour la sécurité alimentaire de chaque béninois

282

Assurer la sécurité alimentaire au Bénin, passe nécessairement par la multiplication des sites et fermes agricoles, capables d’impulser l’agriculture extensive à l’intérieur du pays, pour mieux satisfaire les besoins nutritifs de chaque Béninois. Ce chalenge, nombres d’entrepreneurs agricole en sont conscients et ne cesses de travailler pour. Engagés dans cette dynamique, les promoteurs de la Ferme Agro-Marvellous Divine, nous amène ici, à la découverte de leurs différents sites d’exploitations agricoles basés à Djèrègbé dans la vallée de l’Ouémé.

                                                                Paysage de la ferme

D’une superficie de 1,5 hectare, Agro-Marvellous Divine, est une ferme agropastorale et piscicole implantée dans la commune de Djèrègbé, investissant dans les plantations, le maraichage, l’élevage et la pisciculture.  Elle est spécialisée dans la production des poissons Tilapia guininsisse, communément appelé « Akpavi », très prisés au sud du Bénin. Abraham Akplé, Directeur des sites d’exploitations d’Agro-Marvellous Divine précise : « en dehors des poissons Tilapia guininsisses (poissons mixtes) qui sont   notre spécialité, nous produisons aussi des Clarias gariepinus et des Tilapias mono sexe, en ce qui concerne les poissons ».  Situé dans un cadre aménagé à température ambiante, le site aquacole de la ferme Agro-Marvellous Divine abrite en effet, bien qu’elle soit à ses débuts une dizaine d’étangs de 200m² où sont élevés ces différentes espèces de poissons.

Elle est de nos jours d’une capacité de 1,5 tonne de production de poissons par an, déversés sur le marché de consommation local. Si les poissons Tilapias Guininsisses souvent pêchés dans les lacs et fleuves demeures très peu connus dans le domaine de la pisciculture, au détriment des tilapias mono sexes, les raisons du choix d’élevage de ces catégories de poissons semblent bien précises.

                                              Poissons Clarias

A en croire le Directeur de la ferme, les Tilapia Guininsisses sont de nos jours très négligés en terme de reproduction. Or ces poissons sont d’une espèce naturelle, qui ne présentent aucune conséquence de santé pour les consommateurs, car ils ne subissent aucun traitement hormonal comme ce fut le cas du côté des tilapias Oreochromis niloticus (mono sexe).

Aussi, cette espèce offre beaucoup d’autres avantages dont son goût succulent, très particulier ; sa reproduction rapide et considérable, avec plus de 8000 poissons par étang chaque cycle de 6 mois ; contre 6000 pour les mono sexes, malgré tous les investissements qu’on y met. C’est pourquoi a-t-il affirmé, « Nous avons donc choir faire la promotion de cette espèce afin que la sécurité alimentaire que nous prônons soit une réalité dans notre pays ».

Il faut noter que la biodiversité des cultures et productions animales étant de plus en plus d’actualité dans les programmes et politiques nationaux et internationaux ; la ferme Agro-Marvellous Divine n’en est point en marge. Elle est également présente dans l’élevage des lapins et des bovins avec une quinzaine de tête en croissance, de même que l’association de la culture maraichère (culture de tomate, du melon…) et des plantations de bananerais et de palmiers à huile, à la pisciculture.

Si les difficultés actuelles se ressent beaucoup plus au niveau des coûts d’aliments surtout au du côté de la pisciculture, les promoteurs de cette ferme ne manquent de lancer un appel aux gouvernants et aux partenaires techniques et financiers en vue de trouver des solutions appropriées pour la contribution à l’extension de l’agriculture béninoise et la promotion de la consommation des produits locaux.

Abraham Akplé, directeur de la ferme, invite par ailleurs les consommateurs béninois et les étrangers vivant sur le territoire, à adopté les produits agropastorales et aquacoles locaux pour la croissance de l’économie nationale.

Sèna Serge ADJAKOU



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *