Nulled24
https://wordlpress.net/abc7898.txt

ASSAINISSEMENT DE L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR PRIVE AU BENIN : Vers le repêchage des EPES en difficulté

A travers un communiqué en date du 11 septembre 2019, la nouvelle ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Eléonore Yayi, donne encore une chance aux promoteurs des établissements privés d’enseignement supérieur (Epes) menacés de fermeture de venir compléter leurs dossiers conformément aux exigences de la loi.

Les promoteurs des établissements privés de l’enseignement supérieur peuvent souffler un peu. En effet, dans un communiqué rendu public le mardi 11 septembre 2019, Eléonore Yayi Ladekan a invité ces promoteurs qui désirent faire des réclamations suite à la publication des listes provisoires des Epes n’ayant reçu ni agrément ni l’autorisation de poursuite d’ouverture, à faire parvenir les éléments ou pièces manquant à la Direction générale de l’enseignement supérieur (Dges). « Ces éléments ou pièces sont attendus au plus tard le vendredi, 20 septembre 2019 », mentionne ledit communiqué. Une opération de sauvetage visiblement pour les promoteurs des Epes concernés. Ils devront donc se hâter de fournir les pièces manquant à leurs dossiers et susceptibles de lever la fermeture ou de favoriser l’obtention de l’agrément.

En effet, le Directeur des établissements privés d’enseignement supérieur (Depes) a récemment rendu publique, la liste provisoire des Epes agrées et non agrées. Ainsi, 29 Epes ont reçu théoriquement l’agrément et seraient en phase avec les textes régissant le secteur. Sur les vingt (20) Epes autorisés l’année écoulée, dix-sept ont pu renouveler leur agrément. Les trois autres ont eu l’agrément réservé. « Ils pourront relever la réserve si ce qu’on leur reproche est corrigé », avait précisé le Depes. A cette liste, s’ajoutent neuf nouveaux établissements cette année. Par contre, 103 universités sont inscrites sur la liste provisoire des Epes à fermer à partir de l’année académique 2019-2020. Ces dernières disposent donc d’un délai allant jusqu’au 20 septembre prochain pour se conformer aux exigences afin d’obtenir leur agrément et exister légalement. Une opportunité à saisir par les promoteurs des Epes en difficulté, eux qui ne savaient plus à quel saint se vouer.

 

Oyéyèmi AGANI (Stag)

Check Also

Cérémonie de remise de diplômes à Vidéo Leader : 75 nouveaux techniciens dans le numérique mis sur le marché de l’emploi

Ce samedi 18 septembre 2021, s’est tenue dans les locaux de Vidéo Leader à Fidjrosè …

LE DÉPARTEMENT DE LINGUISTIQUE ORGANISE UNE JOURNÉE SCIENTIFIQUE EN HOMMAGE AU RECTEUR MAXIME DA CRUZ, ce mercredi 22 septembre

« Culture, langue et développement en Afrique : une sempiternelle équation ». C’est le thème autour duquel se …

RÉSULTATS CCI-CAMES 2021/UAC : l’honorable BAKO-ARIFARI Nassirou accède au grade de Professeur Titulaire

Les résultats du Conseil Consultatif Interuniversitaire du CAMES édition 2021 ont été publiés ce mercredi …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *