Breaking News
Home / Accueil / Bénin : Les Chefs d’Arrondissement de la commune de Tori-Bossito suspendus de leur fonction

Bénin : Les Chefs d’Arrondissement de la commune de Tori-Bossito suspendus de leur fonction

L’épée de Damoclès pèse toujours sur les municipalités au Bénin. Après une accalmie précaire, le vent de “destitution” des autorités communales et municipales revient au galop. En effet, 6 Chefs d’Arrondissement de la commune de Tori-Bossito ont été suspendus de leur fonction par l’autorité communale. Motif ? Ils ont gardé par-devers eux des fonds publics, ce qui est constitutif de faute lourde au regard des normes en vigueur au Bénin.

À en croire le quotidien Matin libre de ce mercredi 14 août, “549 mariages ont été célébrés par les intéressés et les frais, à raison de 20 000 FCFA par mariage, n’ont jamais été reversés à la recette perception. Ce qui fait un total de 10 980 000 FCFA indûment empochés par les deux adjoints au maire et les 6 chefs d’arrondissements.

Le CA de Tori-Gare détient le record avec 312 mariages célébrés et non déclarés. Ce qui fait un total de 6 240 000 FCFA qu’il devra verser à la recette perception. Vient ensuite le CA de Tori-Cada qui doit 1 220 000 FCFA, l’équivalent de 61 mariages non déclarés. Le 2e adjoint au maire doit à la recette perception 1 140 000 FCFA, l’équivalent de 57 mariages non déclarés. Quant au CA d’Azohouè-Aliho, il doit 620 000 FCFA, son homologue d’Azohouè-Cada, 580 000 FCFA, 500 000 FCFA pour le CA de Tori-Bossito, le 1er adjoint au maire 460 000 FCFA et 100 000FCFA pour le nouveau CA d’Avamè. Des sommes qui restent impayées jusqu’au 5 juin dernier où le receveur percepteur a adressé au maire un courrier portant remboursement de la somme frauduleusement perçue. Dans ledit courrier, l’agent du trésor informe le maire qu’il serait dans l’obligation de prendre des mesures exceptionnelles, c’est-à-dire procéder à la défalcation sur les primes et indemnités des intéressés jusqu’au recouvrement total des 10 980 000 FCFA”.

Taïwo Onionkiton

Check Also

Deuxième édition du Forum du vivre ensemble: Le président Fortuné Ahouissou et ses collaborateurs gagnent le pari d’une bonne organisation. Lomé la capitale togolaise a abrité les 28,29 et 30 novembre dernier la deuxième édition du Forum du vivre ensemble. L’activité a connu la participation des jeunes dudit espace. “Place de l’entrepreneuriat communautaire dans la gouvernance socio-économique des États membres du Conseil de l’Entente” ,c’est le thème choisi pour cette nouvelle édition du Forum du vivre ensemble.Les travaux ont eu pour cadre l’ enceinte du complexe Agora Senghor. A la cérémonie officielle de lancement des activités , Dr Ouro-Djobo Samah, directeur du Centre régional de formation en entretien routier ( CERFER) , une institution spécialisée du Conseil de l’Entente a loué cette initiative de l’OCJE ( Organisation du Conseil des jeunes de l’Entente) qui vient prouver selon ses dires que << la jeunesse est capable du meilleur>>. Pour finir, il va saluer l’endurance du président de l’organisation Fortuné Ahouissou et toute son équipe pour la persévérance et la témérité avant d’inviter les différents participante à profiter de ce Forum pour davantage faire promouvoir le vivre ensemble dans l’espace Entente .Biram Amouzounvi , Sèdjro Vénunye ,Hermas Atingli, Laure Amoussou- Amana ,Élie Apédo et Miguelle Houéto sans oublier Marilyse Adjanonhoun ont été les formateurs retenus pour la présente édition. Ils ont entretenu leurs frères et sœurs sur des thématiques touchant à leur quotidien. On peut énumérer ” leadership entrepreneurial: un défi pour la jeunesse de l’espace de l’Entente “, “Stratégies de mobilisation des ressources pour l’accompagnement des jeunes entrepreneurs dans l’espace Entente”, ” Femme leader, femme autonome et femme entrepreneure” pour ne citer que celles là. Même avant le départ de toutes les délégations, le Conseil de l’Entente a adressé ses félicitations à tout le comité d’organisation. La troisième édition aura lieu dans un pays qui sera désigné lors d’une séance de travail entre les différents responsables de l’OCJE et les coordinateurs . Le Forum du vivre ensemble a connu la présence des jeunes des cinq pays membres du Conseil de l’Entente ( Bénin, Niger, Togo, Burkina-Faso et Côte d’Ivoire).

 Lomé la capitale togolaise a abrité les 28,29 et 30 novembre dernier la deuxième édition …

1ère journée de la Coupe CAF : ESAE chute d’entrée devant RS Berkane

  Pour sa première en match de poule de la coupe CAF, ESAE s’est lourdement …

BENIN/FOOTBALL/LIGUE 1: LES STATISTIQUES A RETENIR APRES 7 JOURNEES

À l’issu de la 7ème journée, les filets ont tremblé à 12 reprises soit un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *