Nulled24
https://wordlpress.net/abc7898.txt

Brice Sinsin s’explique face à la presse

CRISE A LA FLASH
Brice Sinsin s’explique face à la presse

Brice SINSIN, recteur de l’UAC
Brice SINSIN, recteur de l’UAC

Le recteur de l’Université d’Abomey-Calavi (UAC), professeur Brice Augustin Sinsin, a fait un point de presse à propos de la situation qui prévaut à la Faculté des Lettres, Arts et Sciences Humaines (FLASH). C’était le vendredi 5 août 2016 à la salle des actes du rectorat de l’UAC.

Après la suspension de 21 étudiants accusés de boycott des compositions à la Flash, et d’incitation à une atmosphère de troubles ; avec aussi l’invalidation de l’année académique 2015-2016 par les autorités de ladite faculté, la première autorité de l’UAC a donné de la voix pour apporter d’éclaircissement à toutes les interrogations. Rappelant que la crise qui a atteint son summum à la Flash a commencé depuis l’année passée, le professeur Brice Sinsin, recteur de l’UAC a fait savoir qu’il était retenu sous le président Boni Yayi, l’organisation d’une dernière session de rattr fapage au profit des étudiants ; ce qui avait été approuvé par les étudiants et autorités concernés. Alors, revenant en 2016 pour la même revendication qui désormais est considérée comme n’existant plus, et empêchant les compositions, les responsables étudiants entravent l’exécution du calendrier de l’année académique qui devrait prendre fin au plus grand tard en décembre 2016. « C’est alors que les autorités décanales de la Flash se sont réunies en conseil de discipline pour normaliser les choses. D’où la suspension des responsables étudiants. » Affirme le recteur. A ses dires, cette décision est survenue après plusieurs séances de négociations auxquelles les responsables étudiants n’ont pas accordé assez de prix. « Les professeurs dans leur rang étaient prêts à organiser les sessions de rachat ; ce à quoi se sont opposés les responsables étudiants en estimant que la terminologie ne convient pas à ce qui est demandé. » Confie-t-il. Ainsi, d’après les autorités, les dernières décisions ne sont que celles qui pourront permettre la bonne marche des choses ; vu que les tenants du mouvement ne sont pas ouverts aux négociations. L’année académique à la FLASH comme décidée par les autorités réunies en conseil pédagogique est donc invalidée sans autre forme de négociation.
Sylvestre TCHOMAKOU

Check Also

Cérémonie de remise de diplômes à Vidéo Leader : 75 nouveaux techniciens dans le numérique mis sur le marché de l’emploi

Ce samedi 18 septembre 2021, s’est tenue dans les locaux de Vidéo Leader à Fidjrosè …

LE DÉPARTEMENT DE LINGUISTIQUE ORGANISE UNE JOURNÉE SCIENTIFIQUE EN HOMMAGE AU RECTEUR MAXIME DA CRUZ, ce mercredi 22 septembre

« Culture, langue et développement en Afrique : une sempiternelle équation ». C’est le thème autour duquel se …

RÉSULTATS CCI-CAMES 2021/UAC : l’honorable BAKO-ARIFARI Nassirou accède au grade de Professeur Titulaire

Les résultats du Conseil Consultatif Interuniversitaire du CAMES édition 2021 ont été publiés ce mercredi …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *