Ong AMEN, leadership féminin, célébration de la Jif à l'Uac, Elysée Bakpe, Le Héraut

CÉLÉBRATION DE LA JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA FEMME : L’ONG AMEN engagée pour le leadership féminin

101

La salle G1 de la Zone master de l’Uac a servi de cadre le jeudi 08 Mars 2018 à la célébration de la journée Internationale de la femme par l’Ong Action pour le Mieux Être des Nations (Amen). Organisée pour favoriser une éclosion de valeurs chez les étudiantes, cette activité de l’organisation non gouvernementale, s’inscrit dans la logique de relever le niveau de leadership chez les femmes et par ricochet de les outillés pour concilier vie professionnelle et familiale.

« Femme et leadership : Comment concilier la vie professionnelle et familiale », c’est autour de ce thème que s’est tenue la célébration de la Journée internationale de la Femme édition de 2018 par l’Ong Amen. Sous forme de séance d’échanges entre personnes ressources et étudiantes, ladite célébration, activité phare de l’Ong pour le compte de l’année en cours, est nourrie par l’ambition de former une génération montante pour un leadership chrétien.

Pour Nassef ADANGNIDO, Directeur exécutif de l’Ong Amen, son organisation est engagée dans la lutte contre les violences faites aux femmes. C’est justement à propos que plusieurs activités sont organisées pour favoriser son épanouissement. Celle-ci qui vient en marge de la célébration de la femme n’est que le témoignage d’une volonté de participer à l’éclosion des valeurs de leadership chez la femme. C’est donc à juste titre que l’activité se présente sous forme de panel pour permettre aux jeunes étudiantes de découvrir des modèles de réussite, de s’identifier à elles afin de tirer profit de leur expérience pour se construire.

A cet effet, Amissétou Affo Djobo, ancienne député de la 5ème législature, personne ressource invitée, n’a pas manqué d’inviter la jeune génération, dans toute son intervention, à une prise de conscience afin d’en arriver à une vie professionnelle et familiale stable. Cette prise de conscience se résume en la « rigueur envers soi-même, le respect de son compagnon, la communication et une oreille attentive, se fixer des objectifs biens précis et faire en sorte de mériter le respect de la société ».

Dans la même logique, la seconde communicatrice, Mme Zohoun, tout en prenant appui sur son expérience personnelle, a précisé que la jeune fille « productrice et reproductrice » doit œuvrer pour accomplir un travail irréprochable afin d’assurer le bien naitre de la famille. Il faut retenir que les participants n’ont pas taries de questions afin de mieux assimiler leur rôle dans la société et réussir à planifier leur vie professionnelle et familiale.

Elysée BAKPE (Stag)



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *