CÉLÉBRATION DE LA JOURNÉE INTERNATIONALE POUR LA PAIX 2017 : Wanep Bénin initie un forum autour des questions de migration et de paix

112

 

Le détachement béninois du réseau ouest-africain pour l’édification de la paix (Wanep Bénin) a organisé à l’occasion de la commémoration de la journée internationale pour la paix, un forum d’échanges sur le thème, « migration et paix : comment assurer le respect, la dignité et la sécurité pour tous ? » L’événement s’est tenu le vendredi 22 septembre 2017 dans la salle C2 de la zone Master de l’université d’Abomey-Calavi.

« Éclairer la jeunesse béninoise sur les enjeux de la migration pour la paix et la sécurité pour tous », tel est le principal objectif de l’organisation de ce forum. À l’édifice, sous la direction de Julien Houssou, coordinateur de Wanep Bénin, ce creuset d’échanges a été initié entre participants et panélistes. Au cours des discussions, l’observation est portée sur la situation des migrants béninois puis celle des migrants résidents au Bénin, en matière de leur accueil et leur établissement au pays d’arrivée. Pour ce faire, l’occasion a été offerte de poser toutes les préoccupations sur le sujet.

Des spécialistes des questions de migration ont été, à cet effet, invités pour élucider les panélistes. Alfred Idohou Secrétaire mondial du haut conseil des Béninois de l’extérieur a raconté des faits vécus par lui-même et que vivent des Béninois en France ou encore dans certains pays africains. Pour ce dernier, « la migration n’est pas toujours une bonne expérience ». Nassirou AFAGNON, représentant des pays de l’organisation internationale pour la migration (OIM) a quant à lui ajouté qu’il fallait d’abord comprendre la signification du mot « migrant » et du statut. Il a appuyé en appelant au respect, dignité et sécurité envers tout migrant pour que règne la paix. Ce dernier a d’ailleurs donné une communication sur le thème de l’évènement.

IL-Yassine OBAORIN (Stag)



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *