Le vice-recteur Maxime da Cruz a représenté le Recteur de l'Uac

Célébration de la Jif à l’Uac : Les femmes du Cfuc immortalisent l’évènement

99

 

Le vice-recteuLe collectif des femmes de l’université d’Abomey-Calavi et du Cous (Cfuc) a célébré la femme en différé. Une célébration qui a été marquée par le lancement de la construction d’une crèche pour la garderie des enfants des femmes travailleuses de l’Université d’Abomey-Calavi. La fête a eu lieu le vendredi 29 avril 2016 dans la salle de fête de Prémium Palace du campus d’Abomey-Calavi. C’était en présence des anciens ministres, Souleymane Toléba, Éléonore Yayi et du premier vice-recteur, chargé des affaires académiques, Maxime da Cruz.


La 7e édition de la célébration de la journée internationale de la femme par le collectif des femmes de l’Uac s’est tenue pendant trois jours sur le campus d’Abomey-Calavi. À l’occasion de cette troisième et dernière journée, plusieurs activités se sont succédé notamment, une communication sur le thème : « Égale d’accès au moyen de production, gage d’un développement durable. ». Un thème présenté par madame Hortensia Vicentia Acacha, enseignante-chercheur à l’Enéam. Au cours de son exposé, elle a exhorté ses collègues à plus de travail pour que l’égalité d’accès soit une réalité entre l’homme et la femme dans la société. Pour elle, la femme doit se voir capable de surmonter tout ce qui se présente à elle. Présent à cette célébration, Maxime da-Cruz, premier vice-recteur, et représentant du recteur, a sensibilisé la collectivité des femmes à une prise de conscience afin que les femmes aient leur place dans la société. « … le meilleur est en chacun de vous et pour le ressortir, il faut prendre conscience (…), car c’est par la prise de conscience et le travail que les femmes pourront gagner une place dans la société. ». Cette année, cette célébration de la Jif a eu une touche particulière qui est celle de construire une crèche garderie pour rendre la tâche facile aux femmes travailleuses de l’UAC. A cet effet, Chantal Degla, présidente du collectif a invité tout un chacun d’eux à participer à la réalisation de ce projet. « … nous lançons un appel à toutes les bonnes volontés institutionnelles, morales et physiques pour la concrétisation de ce projet. » Quant à Souleymane Toléba, ancien ministre de la république et parrain de l’évènement, apprécie l’initiative à sa juste valeur et lance un appel aux personnes de bonnes volontés à soutenir les femmes pour ériger cette garderie dont le domaine a été octroyé par le professeur Augustin Brice Sinsin, recteur de l’Uac. Il faut dire que cette garderie est un bâtiment de R+2.

 

Moïse TCHEGNONSI



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *