CÉLÉBRATION DE LA JOURNEE MONDIALE DE LA LIBERTE DE PRESSE A L’UAC : La suspension des subventions au cœur des débats

103

Les trois organes de la presse universitaire ont célébré le jeudi 03 mai 2018 dans l’amphithéâtre Etisalat, la journée internationale de la liberté de presse(JILP). Ceci à travers une conférence débat sur la suspension des subventions aux orges de la presse universitaire.

« La presse universitaire à l’ère de la suspension des subventions aux institutions universitaire : quelle politique pour des médias au service de l’information ? ». C’est le thème autour duquel s’est déroulée la célébration de la JILP par les acteurs de la presse universitaire. Selon le président du comité d’organisation, rédacteur en chef du journal Le Révélateur, Jean-Luc Yambodè, la liberté est une valeur innée en l’homme. Sur ce, il affirme que la suspension des subventions ne saurait être un handicap pour la prorogation de la presse estudiantine.

Il n’a pas manqué de se prononcer sur les problèmes qui minent les organes de presse à l’ère de la suspension des subventions. A la suite, s’est ténu un débat animé par le chef service d’information, le directeur de publication du journal Le Héraut, de Révélateur et du directeur de Radio Univers, respectivement Anges M’Poli M’toama, Sylvestre Tchomakou, Wilfried Nouwe et Fedick Amour Adimou. Ce débat a permis d’éclairer journalistes et stagiaires des trois organes sur les difficultés que vit la presse estudiantine à cause de la suspension des subventions.

Il faut souligner que cette conférence consiste également à évoquer les obstacles que rencontre chaque organe dans l’organisation de leurs diverses activités. « Nous sommes confrontés pour la plupart, à des obstacles pour la formation des stagiaires et également à un problème de financement » a laissé entendre le Directeur de Publication du journal le Héraut. La célébration s’est achevée par la finale du tournoi inter organe qui a opposée l’équipe féminine et masculine du journal Le Héraut à celles de Radio univers. Une finale au terme de laquelle les deux formations du premier journal des étudiants du Bénin ont soulevé pour la deuxième fois le trophée chez les hommes et la première fois pour les dames du dit journal.

 

Arsène Mayer D. AZANGON & Macaire M. GOUDJE (Stags)



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *