CHARLOTTE HOUSSOU : Le football une passion, le journalisme un rêve

100

Après avoir réussi son baccalauréat session de juin 2017, Charlotte Houssou s’est inscrite à la faculté de science économique et de gestion à l’Uac. Elle s’est engagée dans la presse universitaire Le Héraut pour réaliser un rêve de vielle date, celui du journalisme qui révèle également un autre relatif au football.

Née le 4 novembre 1999 à Porto-Novo, la capitale administrative du Bénin, elle  est  fille de Léonard Houssou et de Pauline Kounasso. Elle découvre l’école primaire publique de DOWA-HLINGBE en 2005 dans la ville où elle obtient son certificat d’étude primaire en 2009. La jeune collégienne intègre le collège d’enseignement général de DOWA pour y obtenir le brevet d’étude du premier cycle (BEPC) en 2014.

Le CEG « Les Cocotiers » de Porto-Novo est le collège dans lequel elle a obtenu son baccalauréat en 2017. D’une taille de 1m64, Charlotte est une jeune fille d’un teint bronzé. Avec un sourire humoristique, la joueuse de la source des légendes a souvent une mine pas facile à la première vue. Passionnée du foot, depuis son entrée au collège d’enseignement général de DOWA, elle nourrissait l’ambition de faire carrière dans le domaine pour plus tard être une footballeuse de renom.

Malheureusement, un accident d’enfance qu’elle a eu, devient un obstacle pour concrétiser son désir. Mais toujours portée vers le foot, elle s’engage désormais avec l’équipe féminine du journal des étudiants du Bénin « Le HERAUT » dans une compétition universitaire regroupant les organes de presse Le Héraut, la Radio Univers, Le Révélateur et l’ENSTIC. La jeune footballeuse fait la fierté de son organe de par ses performances individuelles. Ce qui lui donne une place plus ou moins  titulaire dans tous les matchs disputés par son équipe et souvent gagnés.

Maurice Koumassa (Stag)



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *