CINE APERO AU CENTRE CULTUREL CHINOIS : La diversité culturelle de développement présentée au public béninois

108

Le Directeur du centre culturel chinois a lancé officiellement le samedi 5 mai 2018, la première édition du 7ème art chinois suivi d’une causerie débat pour mieux informer le public sur la vie de la Chine via le Ciné Apéro. La cérémonie qui s’est déroulée dans l’enceinte dudit centre a connu la  présence de plusieurs acteurs de la chaîne de développement béninois.

Connaître mieux la chine par sa diversité culturelle, les bases de son économie et par ricochet son développement .C’est l’objectif visé par le Directeur du centre culturel chinois en lançant officiellement  la projection du 7ème art chinois à travers le Ciné Apéro. Une projection qui a duré 51 minutes, a amené le public a connaître les pans et stratégies qui ont permis à la Chine de se révélée à elle et de devenir aujourd’hui un pays à économie développer.    A travers le film qui a eu pour titre,  ‘’Chine à vol d’oiseaux’’ il est claire qu’en reposant sur les épaules de  leurs  ancêtres, les chinois sont par le biais de traditions, d’agriculture et d’ingénierie astucieuses, passés à une action qui s’est  développée rapidement dans l’histoire de l’humanité.

WEI Jun, Directeur du centre culturel chinois dans son allocution a promis au valeureux public une connaissance plus ample de la culture chinoise en donnant une explication qui sous-temps cette initiative permettant aux participants de mieux connaitre l’histoire économique de leur développement. Pour finir, la première autorité du centre culturel chinois compte pérenniser cette initiative pour que d’autres secteurs de développement de son pays soit connu et apprécié.

Sous forme de causerie  entre les panelistes et le  public, les fondements de l’économie de la chine dans leurs différents domaines à savoir : l’agriculture, le tourisme, l’industrie et bien d’autres ont été abordés. Malgré les terres montagneuses et défavorables à l’agriculture, la population chinoise à travers l’entraide et surtout la technique d’irrigation est parvenue à une agriculture intensive  même si certains pays conçoivent cette idéologie impossible.

Selon les analyse du professeur Albert Hounlonkou, le Bénin dispose plus de terres  fertiles que la Chine, par conséquent, il doit pouvoir se servir des stratégies de cette dernière pour booster le développement de son agriculture. D’autres parts, les citoyens Béninois par le truchement des chinois, se doivent de valoriser le secteur du tourisme en visitant les sites touristiques que dispose le pays sur l’étendue du territoire national.  Se rechausser de l’histoire de son pays, ses valeurs ancestrales et les vertus cardinaux constituent le socle de développement de toute nation.

Elysée BAKPE et AGBELESSESSI Flavien (Stags)



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *