Colloque scientifique à la Fast/Uac : Le département de la Chimie célèbre 3 enseignants chimistes décédés

135

L’amphi Etisalat de l’Uac a servi de cadre le mardi 10 juillet 2018 pour la tenue d’une cérémonie d’hommage à trois Chimistes du grade de professeurs titulaires et maître de conférences. Organisée par le département de Chimie de la faculté des sciences et techniques (Fast), cette cérémonie vient témoigner toute la gratitude de la communauté universitaire à ces enseignants qui l’ont servi, avec ferveur.

C’est une première à la faculté des sciences et techniques. Les enseignants scientifiques ont rendu un hommage mérité et scientifique à leurs collègues chimistes de la Fast décédés dans les années 2016 et 2017. Il s’agit de Lucien Chédé professeur titulaire en Chimie Physique, ancien recteur de l’université nationale du Bénin, ancien député à l’Assemblée Nationale ; Coffi Azandégbé Eni professeur titulaire en chimie physique, chef honoraire du département de chimie et enfin Cosme Kossouoh, maitre de conférence en chimie organique.

Pendant deux jours, tous les enseignants de la Fast, leur rendront hommage pour leur dû à la faculté et à l’université tout entière. Pour cette cérémonie organisée pour célébrer leur personne et leur patrimoine intellectuel, c’est toute la communauté universitaire qui a fait le déplacement. Dès l’entame de la cérémonie d’hommage, c’est d’abord Jean-Baptiste Mensah, président du comité d’organisation de ladite cérémonie, qui a précisé les contextes d’organisation de la célébration : « pendant deux jours, les enseignants-chercheurs, chercheurs, doctorants et étudiants de Master du domaine de la chimie, vont échanger à travers des conférences, des communications orales et des posters, dans deux grands panels».

C’est ainsi qu’en collaboration avec quelques laboratoires de recherche et la mise sur pied d’un comité technique, le processus d’organisation a roulé jusqu’à ce mardi. Celui-ci a précisé aussi que pour l’occasion, un colloque sera organisé pendant 2 jours avec pour thème : « Chimie et innovations technologiques pour le développement durable ». présent à ce collque, Félicien Avlessi, deuxième vice-recteur et représentant du recteur empêché, a montré comment ce colloque permet de susciter l’engouement des jeunes pour la chimie par qui un avenir promoteur pourra être assuré à la discipline. À sa suite, Gérard Josse, chef  département de la Chimie a rappelé toute la contribution des disparus  à la contribution de  la constitution du patrimoine intellectuelle de l’université.

Il a ainsi rappelé que ceux-ci sont des références internationales dans le domaine de la Chimie et qu’entend que formateurs, ils ont fait assez d’émules et contribué à la formation de plusieurs étudiants devenus aujourd’hui, eux aussi, enseignants. La cérémonie a été marquée par la présence de Bienvenu Koudjo, représentant du ministre de l’enseignement supérieur et de l’enseignement supérieur qui dans son intervention, il a inscrit le thème du colloque dans la dynamique du développement durable dans les ODD n°9.

Pour lui, les manifestations de la cérémonie d’hommage traduisent parfaitement l’engagement du Président de la République et du gouvernement de Nouveau Départ à œuvrer pour le succès de toutes les activités scientifiques de haut niveau.

Moïse TCHEGNONSI



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *