CONCERT D’AMNESTY INTERNATIONAL À L’UAC « Il y aura du show… et du boom », promet Frédéric Samson Gnanhoui

64
Amnesty International organise un concert à l’Université d’Abomey-Calavi le samedi 17 août 2019 à l’endroit de la jeunesse. En marge de cet événement, Frédéric GNANHOUI, Chef Orchestre des ‘’Casseurs’’ de l’EACE parle de l’événement.

Parlez-nous de l’événement

Amnesty International organise un concert demain auquel nous sommes invités. C’est une journée spécialement pour la jeunesse pour se retrouver entre eux, pour s’enjailler et faire la fête. Notre orchestre sera là pour faire danser les jeunes. Nous préparons pour offrir de bon spectacle. Tout ce qui est morceaux pour faire amuser la jeunesse, tout ce qui est de la tendance par exemple les musiques adja, ivoiriennes… seront au rendez-vous, sans oublier aussi quelques morceaux du vieux temps pour les quelque grandes personnes qui seront de la partie.

Quelles sont les personnes attendues à cet événement ?

Tout le monde est invité pour suivre ce spectacle. C’est vrai, on sait que c’est pour une communauté de jeunes qu’Amnesty organise cet événement, mais toute personne y est également conviée.

À quelle étape êtes-vous dans les préparatifs ?

Nous sommes à un jour de l’événement et nous sommes déjà prêts. Notre répertoire est aussi au top. Nous sommes actuellement dans les derniers réglages, c’est-à-dire les petites révisions et les retouches de dernières minutes. Sinon, nous sommes prêts pour le spectacle.

Avez-vous rencontré des difficultés ?

Oui, les difficultés n’en manquent pas. Nous avons rencontré des difficultés, mais au cours des préparatifs on a essayé de les gérer à notre niveau et tout va bien.

Quel est le cachet spécial que vous réservez au public ?

C’est le show qui va être donné par l’orchestre. Vous savez, quand on parle d’orchestre, on ne peut que parler par la musique. Si je dis la musique, c’est des morceaux qui vont vraiment faire bouger le public. Donc le rendez-vous est pris sur le terrain de handball de l’Uac.

Un appel à l’endroit de la jeunesse

Nous invitons tout le monde à sortir massivement pour venir faire la fête. Il y aura du show et du boom.

Obed Xavier AZONHAI & Alban TCHALLA (Stags)



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *