La fédération nationale des étudiants du Bénin a organisé une conférence de presse le mercredi 21 septembre 2022 pour éclairer sur la procédure électorale et la question des faux étudiants du bureau exécutif entrant. La salle B1 master de l’Université d’Abomey Calavi a servi de cadre pour cet échange dirigé par le conseil central fédéral.
« Après notre entrée en fonction le 28 juillet 2022, nous avons été saisis d’une situation que le président honoraire a essayé d’expliquer. Alors, nous avons fait une première demande d’explication au tout nouveau bureau élu et également une note d’explication au président de la commission qui avait conduit les élections ». Des propos du président actuel du CCF M. Julien Fassinou montrant la transparence dans le déroulement de ladite élection. À l’occasion, afin de fournir plus de preuves, il a fait lecture des notes. En réponse à la lettre adressée le 2 août 2022 par le président CCF demandant éclaircissement sur les raisons qui auraient poussé à l’acceptation et à la validation de ces personnes dans le cadre de cette compétition malgré certaines irrégularités constatées chez le président qui aurait validé son inscription après les élections, le président de la commission s’explique par cette note. « … Je viens à travers cette correspondance apporter une réponse à votre demande d’explication relative au processus électoral du renouvellement du bureau exécutif fédéral dont la charge nous a été confiée, suite à l’appel à candidature que nous avons lancé, une seule liste  » agir ensemble  » a pu déposer un dossier définitif remplissant presque tous les critères d’éligibilité ; hormis cette liste, aucun des représentants des deux autres listes n’a pu se présenter pour faire un complément de dossier. Nous étions obligés d’organiser les élections pour une liste unique dont nous avons demandé aux membres de nous fournir leurs fiches de pré-inscription validée de l’année académique 2021-2022 même si cette pièce n’est pas constitutive du dossier de candidature conformément au code électoral, en ce moment, sur les quinze candidatures seulement 10 ont pu fournir leurs fiches de pré-inscription de l’année académique 2021-2022 et le président en fait partie. Les quatre autres étaient en instance de soutenance et ne remplissaient donc pas cette condition. Le président de la liste quant à lui avait sa fiche, mais ne l’avait pas validée avant les élections ». Par ailleurs, la FNEB rassure les uns et les autres et invite toute la communauté estudiantine à la sérénité en vue d’être mieux focalisée sur les problèmes cruciaux des étudiants qui doivent être résolus au cours de l’année académique 2022-2023.
Elisée ANANI & Watson SAMA (Stags)