Conférence de presse conjointe des organisations estudiantines : Rodolpho Dah-Kindji dénonce des irrégularités dans l’attribution des allocations universitaires

108

<< Nous avons observé des irrégularités dans la mise en œuvre du décret définissant les nouvelles modalités d’attribution des allocations universitaires pour le compte de cette année>>.

C’est là l’avis de Rodolpho Dah-Kindji, président de l’Union nationale des scolaires et étudiants du Bénin, lors de la conférence de presse conjointe des trois organisations estudiantines à caractère syndical organisée ce lundi 18 novembre 2019 à l’Uac.

A l’en croire, outre le fait que le décret décrié fait promotion de la médiocrité, sa mise en œuvre cette année a révélé de nombreuses irrégularités. D’abord, le seuil d’âge qui est 21 ans pour pouvoir bénéficier desdites allocations n’a pas été respecté.

Il en prend pour preuves les différentes listes affichées après sélection des nouveaux bacheliers, lesquelles listes ont montré que certains étudiants âgés de plus de 21 ans ont été retenus.

Cherchant à savoir la raison, il lui a été dit que le service en charge de l’étude des dossiers, l’Office du baccalauréat, ne serait pas informé de ce critère. Le hic, c’est que les étudiants concernés ont payé déjà les droits d’inscription alors que la Direction des bourses et secours universitaires compte les extirper du lot après.

Ensuite, rappelle-t-il, la répartition des allocations universitaires dans les facultés classiques n’est pas égalitaire, certaines facultés comme la faculté des sciences et techniques ayant pris la part du lion. <<Cette manière n’est pas la bonne. Pour nous, on doit promouvoir l’excellence>>.

Il finit par demander aux autorités de tutelle d’abroger simplement ledit décret. A noter que ces homologues de l’Union nationale des étudiants du Bénin et de la Fédération nationale des étudiants du Bénin n’ont pas manqué d’inviter les étudiants à être toujours prêts pour les luttes.

Taïwo ONIONKITON

 



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *