CONFÉRENCE DE PRESSE DE LA 6EME MANDATURE DE LA HAAC : LE CAP SYMBOLIQUE DE 100 JOURS

105

Par décret numéro 2019-196 du 17 juillet 2019, les conseillers de la sixième mandature de la Haute Autorité de l’Audiovisieul et de la Communication ( HAAC) ont été officiellement installés par le chef de l’État le lundi 22 juillet 2019. Après 100  jours d’exercice, ces derniers font un bilan des différents travaux effectués et rappellent par la même occasion, le rôle fondamental de la HAAC.

Travailler pour disposer d’une presse professionnelle et responsable au service du citoyen, s’engager  les uns et les autres dans les voies qui permettront de sortir le métier du journaliste de l’amateurisme et de la vénalité et également disposer des entreprises de presse viables et autonomes dans le nouvel environnement technologique numérique, tels sont là les souhaits exprimés par le chef de l’État dans son allocution lors de la cérémonie d’installation des conseillers de la HAAC, 6ème mandature.

Aussi, Monsieur Remi Prosper Moretti, l’actuel Président de la HAAC a eu à souligner dans son discours d’ouverture de la deuxième session ordinaire que << le journaliste porte-parole autoproclamé, contrairement à l’élu, ne peut construire sa légitimité que sur sa crédibilité>>.

Plus loin, le numéro de la HAAC a également déclaré que la <<liberté>> du journaliste  ne peut s’exercer que s’il est un bon professionnel qui se réfère toujours à la déontologie de son métier.  Lesquelles recommandations demandent l’assainissement de la profession, un rôle qui incombe à la HAAC.

Ainsi, face à ces défis, des mesures ont été prises après un état des lieux opérés par le dispositif  de régulation de la HAAC, d’importantes résolutions ont été prises parmi lesquelles l’évaluation des capacités du personnel, l’initiation des textes juridiques nécessaires pour l’encadrement de la publicité.

Ainsi donc, la Haute Autorité de l’Audiovisieul et de la Communication a organisé un séminaire d’approbation de ses  textes réglementaires et après avoir renforcé les actions de la coopération bilatérale et multilatérale, un état des lieux du paysage médiatique a été fait. En ce qui concerne le dossier relatif aux plaintes et autosaisines, quatre commissions permanentes ont été installés.

Il s’agit des commissions de la législation et du contentieux, des médias du secteur privé, des médias du service public et celle de la carte de presse, de l’éthique et de la déontologie. Il faut signaler qu’au cours de ces cent jours, plusieurs dossiers de saisine et d’auto saisine ont été examinés par la Haac et des instructions ont été faites puis des décisions ont été prises.

Après ces 100 jours d’activités intenses pour la HAAC plusieurs perspectives ont été prises parmi lesquelles la poursuite du renforcement des capacités des cadres de la HAAC, la finalisation de la relecture de la loi Organique et du Règlement Intérieur et bien d’autres perspectives.

Aimé AKEKE



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *