CONGRÈS CONSTITUTIF DU PARTI GPS: L’avenir de la jeunesse, une préoccupation cruciale

111

Au détour d’un congrès constitutif organisé à Cotonou au Centre de Promotion Artisanale le samedi 5 Octobre 2019, le  parti  “Grâce pour la Prospérité Solidaire” (GPS) par l’entremise de son président, Daniel Edah envisage mener une politique qui va permettre d’octroyer  une place de choix à la jeunesse lors des prises de décision  dans le souci de la promouvoir.

 

La représentativité de la jeunesse dans les instances de prises de décision est l’une des préoccupations essentielles du parti GPS.

Au cours de son congrès constitutif, organisé par les responsables du parti,  des autorités politiques, des membres sympathisants et d’autres invités de marques ont répondu présents.

Notons que c’est à Daniel Edah, Président dudit parti que l’honneur a échu de parler  des objectifs que s’est assignée cette  formation politique. Pour lui, « le  parti GPS est naturellement en opposition à tout système politique non favorable à la Prospérité Solidaire du Bénin mais une opposition qui ne consiste pas à noircir systématiquement toutes les actions du régime actuel ou à oublier que c’est du fait de la mauvaise gouvernance hier de certains opposants d’aujourd’hui que le régime actuel a été choisi par le peuple en 2016.»

Plus loin, Daniel EDAH puisque c’est de lui qu’il s’agit ,n’a pas mis de coté  la précarité dans laquelle vivent certaines couches au Bénin notamment  les jeunes, les artisans, les producteurs agricoles et autres.

Il a décrié cet état de choses dans son allocution. Les activités du présent congrès  ont été placées sous la houlette d’un présidium mise en place et dirigé par Mme Christine Adjaro. Pour finir, il sied de préciser que le  congrès a connu la présence remarquée de bon nombre de jeunes présents aux côtés de leurs ainés.

Agani OYEYEMI



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *