CORONAVIRUS : LE BÉNIN VIENT D’ENREGISTRER SON PREMIER CAS

123

Le Bénin vient d’enregistrer ce Lundi 16 Mars, son premier cas du coronavirus. Selon le ministre de la santé, la victime est un Burkinabé ayant foulé le sol béninois le 12 Mars 2020.

 Le Bénin désormais dans la liste des pays touchés par le corona virus. Dans son communiqué pour la circonstance publié le Lundi 16 Mars 2020, le ministre de la santé M. Benjamin HOUKPATIN a apporté de plus amples éclaircissements sur ce premier cas.

En effet, il s’agit d’un Burkinabé de 49 ans ayant pénétré le sol Béninois le Jeudi 13 Mars 2020. << En retraçant l’itinéraire suivi par le sujet, il est apparu qu’il a quitté le Burkina Faso le 21 Février 2020 et a séjourner durant 11 jours en Belgique. Il est retourné au Burkina Faso le 04 Mars et y est resté durant 8 jours jusqu’au 12 mars 2020, date à laquelle il est rentré sur le territoire Béninois par voie aérienne>> expliquait t-il.

En réalité, après que cet individu ai vaqué à ses activités professionnelles le jeudi 12 et vendredi 13 Mars sans toutefois se soumettre aux dispositifs de prévention installés à l’aéroport, il a présenté des symptômes typique du virus, lesquels l’ont poussés à se soumettre à des analyses bio-medicales dans une clinique de la place le 14 mars 2020. Le résultat desdites analyses s’étant avéré peu concluant, il s’est rendu le 15 Mars 2020 sur le site d’isolement et de prise en charge de Cotonou aux alentours de 09h30 min où des prélèvements nécessaires ont été faits notamment un prélèvement naso-pharyngé pour fin d’analyses plus poussées.

C’est alors, que ce 16 Mars 2020, les analyses effectuées au laboratoire des fièvres virales  hémorragiques de Cotonou ont confirmer le diagnostic du coronavirus scientifiquement appelé COVID-19 en se basant sur les prélèvements auparavant faits sur le site d’isolement et de prise en charge de Cotonou. Notre pays vient ainsi de connaître son premier cas.

Toutefois, le ministre a tenu a rassuré la population de ce que les mesures idoines sont en train d’être prises pour la prise en charge adéquate de ce patient et le contrôle de cette épidémie sans oublier d’inviter les uns et les autres à suivre strictement les mesures de prévention.

Enfin, nous espérons que cette pandémie ne fera pas mal à notre pays et que ce ne sera qu’un phénomène éphémère.

Adjarath GOMINA (Stag)



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *