DEGNIDE: Un amoureux des arts plastiques

98

Jean Henrie DEGNIDE est un artiste plasticien ayant un grand potentiel artistique. Métier qui le motivait depuis son bas âge et dont il ne s’est point détourné jusqu’à ce jour. Il ne cesse de mettre son sens de l’imagination et de la création à l’actif de tous.

Né à Agoua RCI le 28 décembre 1996, l’artiste jean H.Degnide est originaire de savalou. Célibataire sans enfants,il est un homme court de taille d’environ 1m64. Ses cheveux noirs bien coiffés, son teint bronzé et ses yeux marron font ressortis sa noblesse et sa timidité. Le jeune artiste a passé son enfance, ainsi que ces diplômes primaires et secondaires en côte d’ivoire. Il a ainsi obtenu son certificat d’étude primaire (CEP) en 2007, son brevet d’étude du premier cycle ( BEPC) en 2011 et son baccalauréat de série C en 2014. c’est suite à cela qu’il est revenu au bercail où il poursuivit ses études universitaires à l’Institut National des Métiers Arts, Archéologie et de la culture (INMAAC) de l’université d’Abomey calavi . Il obtient sa licence professionnelle en 2019. Mais bien avant ce fait, il s’est fait former en chantournage chez Albihno Production en 2016 afin de renforcer ses connaissances en scrupture. Par delà tout réquisitoire, il se met alors à ses propres frais en installant son atelier d’art plastique du nom de “JOHN &SON” à Bidossessi en 2017. Aujourd’hui, il a eu à créer plusieurs œuvres d’arts pour des occasions spéciales comme les mariages, les cérémonies de Baptême d’enfant , anniversaire et bien d’autres. Il est à noter aussi que Jean Henrie DEGNIDE fait également de la photographie et de la calligraphie. Le jeune artiste fait habilement tous ses travaux artistiques à la main : le dessin, la découpe, les tableaux. Selon lui , “c’est un don de Dieu” . Il a été financé à ses débuts par son grand frère Cyrille DEGNIDE qui est tout pour lui. Comme tous artistes plasticiens, il a eu à rencontrer quelques difficultés au cours de son parcours. Au plan professionnel, il manque encore des outils ou machines adéquats pour la Réalisation des chefs-d’œuvre. Néanmoins, il envisage de nombreux projets pour l’avenir. A cet effet, tous les fonds qu’il récolte, il l’investit dans le travail pour améliorer ses productions. Il projette aussi lancer une formation officielle dans un las de temps pour permettre aux aspirants du métier d’art plastique de se faire former. Toutefois , outre sa passion première qui est l’art , DEGNIDE aime la musique, le football, la lecture et le sport.

Esther Houessou (stagiaire)



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *