Lors des manifestations

DEPOT DE DOSSIER DE SELECTION DANS LES ECOLES DE L’UAC : La DDESFTP-Littoral arnaque-t-elle les nouveaux bacheliers ?

125

Le processus de dépôt de dossier ouvert au profit des nouveaux bacheliers pour leur sélection dans les écoles d’enseignements supérieurs est entaché de nombreuses irrégularités à la direction départementale de l’enseignement secondaire et de la formation technique et professionnelle du Littoral. Entre surfacturation et mesures arbitraires, la DDESFTP-Littoral entretient  du faux et fait de tort aux lauréats qui ont donné de la voix hier mardi 19 Août 2017 devant ladite direction sise à Sikècodji à Cotonou.

Le dépôt de dossier en vue d’être sélectionné dans les écoles publiques de formation supérieure lancé au profit des nouveaux bacheliers rime avec lubies à la Direction départementale de l’enseignement secondaire et de la formation technique du Littoral (DDESFTP-Littoral). Lassés par ce qu’ils appellent ‘’les tracasseries, les mesures corruptibles et les exigences inutiles’’,   les lauréats sous la houlette de certains responsables étudiants ont donné de la voix. Au fait, explique Wilfried  Habib Ahandessi, les quittances de 5000Fcfa  payées au Trésor public signées et cachetées sont rejetées par la DDESFTP du Littoral qui exige des lauréats l’achat des quittances à son niveau, cette fois-ci  avec une simple signature et sans cachet comme au Trésor. Il en est de même des enveloppes timbrées qui sont rejetées par la DDESFTP-Littoral quand les nouveaux bacheliers se les procurent en dehors de la direction qui elle, les livre à 800Fcfa contre 700 dans les Offices de Postes et télécommunications. Pire, ils dénoncent un manque total de confiance dans les opérations. Pour le payement sur place des frais de quittance par exemple, ils sont invités à réunir les fonds par groupe de dix (10), ce que dans la journée d’hier, un agent aurait pris chez un lot et a disparu à en croire Mathurin Hounsou, un nouveau bachelier. Ce que ses autres camarades ont tous approuvé. Quant au formulaire de renseignement gratuitement mis à la disposition des lauréats  à la Direction des bourses et secours universitaires, la DDESFTP du Littoral le leur vend à 400f Cfa avec une chemise dossier. Mais, informé de ce dernier point, le directeur départemental a aussitôt mis fin à la vente des enveloppes et formulaires  a signalé  Wilfried Habib Ahandessi. Toutefois ce n’est pas encore le cas avec les autres points dénoncés si haut par les manifestants. Ils en appellent donc à l’attention de l’autorité ministérielle pour que, terme soit mis à ces diverses irrégularités.

O.C. WANOU



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *