Deuil Au Zimbabwe : Robert Mugabe a tiré sa révérence !

48
L’ancien président de la République du Zimbabwe s’est éteint à l’âge de 95 ans le vendredi 6 septembre 2019 à 2 h 40 min à Singapour. Il est décédé des suites d’une longue maladie.

« C’est avec la plus grande tristesse que j’annonce le décès du père fondateur du Zimbabwe et de l’ancien président, le commandant Robert Mugabe », a annoncé Emmerson Mnangagwa, président en exercice du Zimbabwe sur sa page de twitter. Après être resté sous traitement dans un centre hospitalier à Singapour depuis avril dernier, Robert Mugabe a rendu l’âme à l’âge 95 ans.

En effet, considéré comme le père de l’indépendance de l’ancienne Rhodésie du Sud devenue Zimbabwe depuis le 18 avril 1980, le surnommé “Comrade Bob” a dirigé le Zimbabwe pendant 37 ans (1980-2017). Accusé d’être responsable de la crise économique qui a longtemps sévi dans le pays, déclaré héros national et considéré après comme l’homme d’État despote, Robert Mugabe a été chassé du pouvoir le 21 novembre 2017 des suites d’un coup d’État.

Né le 21 février 1924 à Kutama en Rhodésie du Sud, Robert Mugabe a été instituteur avant d’aller étudier en Afrique du Sud l’initiation au marxisme. De son retour au pays en 1960, il a adhéré au parti de l’Union nationale du Zimbabwe (ZANU) contre le régime blanc et raciste de Ian Smith. Par son activisme contre le racisme du Blanc, il a été emprisonné en 1965 et a été libéré dix ans plus tard en 1973. Ayant trouvé refuge en Mozambique, son influence sur le parti ZANU lui a permis de tenir les rênes de Zimbabwe African National Liberation Army (ZANLA) qui n’est que l’aile militaire de l’Union nationale africaine du Zimbabwe (ZANU).

Il est parvenu, par sa politique de l’unité de tous (contre le pouvoir en place), à séduire la reine Élisabeth et le Royaume-Uni, et, au lendemain des accords de Lancaster qui aboutit à l’indépendance de la République du Zimbabwe, Robert Mugabe est devenu Premier ministre le 18 avril 1980, et sept ans plus tard, président de la République le 31 décembre 1987.

Il a également été président de l’Union africaine du 30 janvier 2015 au 30 janvier 2016.

Fidégnon H.



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *