Pour une diminution du Chômage : L’ONG s’unir pour impacter lance le programme Zéxlé

90

L’Amphithéâtre Etisalat de l’université d’Abomey-Calavi a servi de cadre ce samedi 14 avril 2018 à la cérémonie de lancement du programme d’autonomisation de la jeunesse dénommé Zéxlé. Initié par l’ONG s’unir pour impacter, ledit programme vient doter de compétences des jeunes pour leur permettre de s’autonomiser et d’échapper au chômage.

Ce sont au total 18 jeunes qui ont été sélectionnés pour bénéficier du programme Zéxlé. Ledit programme dont la cérémonie qui consacre le lancement a été organisée ce samedi est initié pour révéler les talents des jeunes, les dotés de compétences afin de leur permettre d’éviter les méandres du chômage. C’est ainsi que, plusieurs entrepreneurs ont été invités afin de partager leur expérience avec les bénéficiaires.

Pour Margelle  Adékambi, promoteur de KING Of SOTO, la jeunesse doit  être elle-même, créative et inventive afin de relever le défi du manque d’emploi. Elle n’a pas manqué d’exhorter les bénéficiaires à  surpasser les préjugés afin de concrétiser leurs idées entrepreneuriales. Dans cette logique, heureux de l’initiative, Delano Hintin KIKI, promoteur des Akassa grandes mères, jeune entrepreneur et communicateur, après avoir conseillé les participants, a affirmé que le programme Zéxlè « est une initiative qui permettra à tous les jeunes qui ont des projets dans les tiroirs de pouvoir les montrés et impacter leurs communautés ».

Ce ne sont pas les récipiendaires qui manqueront d’exprimer leur satisfécit. Coco Karelle l’une des récipiendaires, à propos, avoue tout son plaisir de bénéficier de ces modules de formations qui sera en coaching, développement personnel, marketing, prise de parole en public qui s’ajoute à la formation pratique. Pour elle «  chaque jeune doit choisir une formation pratique pour éviter le chômage qui s’accentue ».

Romaric Zinsou (Stag)



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *