Distinction des autorités œuvrant dans le domaine de l’écocitoyenneté : Didier Toulassi de Vidéo leaders formation récompensée pour son engagement

134

L’organisation non gouvernementale, la Réunion des Journalistes Spécialistes des Questions Institutionnelles et Gouvernementale, à organisé le dimanche 23 décembre 2018 une cérémonie de distinction des autorités qui œuvrent dans le domaine de l’écocitoyenneté. Parmi eux, Didier Toulassi de Vidéo Leader Formation. L’activité s’est tenue au palais de la gratitude à Abomey-Calavi.

<< Trophée de l’écocitoyenneté 2018 >> c’est le thème sous lequel s’est déroulée l’activité de distinction des différentes autorités qui œuvrent à divers niveaux dans le domaine de l’écocitoyenneté. Plusieurs personnalités se sont vues reconnaître le mérite des actions qu’ils mènent à divers niveaux dans le domaine de l’écocitoyenneté à travers la réception symbolique d’une attestation de reconnaissance et d’une médaille de distinction faisant d’eux des « ambassadeurs de l’écocitoyenneté ».

Au total, 10 personnalités ont été nominées dont, le maire de la commune d’Abomey6Calavi Georges Bada, le Directeur de Vidéo Leader Didier Toulassi, le président de la confédération des artisans du Bénin (CNAB) Joyanot Amouzoun, le président de l’Institut Spécialisé dans l’Éveil du Potentiel (ISEP) Fassinou Odin etc. Pour Tiburce KONTO président de l’ONG RéJIG, cette activité au-delà du caractère distinctif constitue également une invite lancée à toute la population, pour la mise en œuvre des actions écocitoyennes. Il considère que l’écocitoyenneté est l’affaire de tous et qu’elle ne constitue pas seul l’affaire des particuliers, pour lui-même les organisations, collectivités ou instituts doivent mettre en œuvre des actions écocitoyennes afin de participer tous ensemble à la préservation de l’environnement.

Il faut noter, par ailleurs, que l’activité a été meublée par des présentations faîtes par des enfants sur la charte de l’écocitoyenneté rédigée par l’ONG, plusieurs prestations culturelles visant la sensibilisation aux valeurs écocitoyennes ont également agrémenté l’activité.

 

Astide Michaï



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *