ÉCOLE SUPÉRIEURE DES MÉTIERS DE L’ÉNERGIE RENOUVELABLE : La 3e session du conseil scientifique et pédagogique ouverte

120

Les travaux de la 3e session du conseil scientifique et pédagogique de l’école supérieure des métiers de l’énergie renouvelable ont été officiellement lancés le jeudi 31 août 2017 au siège de l’école à Abomey-Calavi. Durant ces assises, le conseil aura à réfléchir et à formuler des recommandations nécessaires à l’amélioration de la vie de l’école et du curricula.

Conformément à son habitude, l’École supérieure des métiers de l’énergie renouvelable a tenu, et ce, pour la troisième fois, son conseil pédagogique et scientifique.

Au cours de cette session qui s’est ouverte le jeudi31 août 2017, il s’agira pour les membres du conseil d’administration de l’École de proposer de formules pertinentes en vue d’améliorer la vie et les productions de l’École supérieure des métiers de l’énergie renouvelable (Esmer) et en l’occurrence, le curricula. En effet, pour Bertin Codjo Djaïto, directeur général de l’Esmer, « les profondes mutations qui s’opèrent aujourd’hui dans le monde de l’éducation interpellent tous ». C’est justement pour cette raison que cette troisième session de l’École entend mener des réflexions de qualité pour améliorer le curricula.

Il y va d’ailleurs de la survie de l’Esmer et c’est pourquoi le président du conseil d’administration Félix Eboh a précisé pour sa part : « quand on met un bébé au monde, il faut travailler pour qu’il grandisse. Et c’est en cela qu’il a tenu à dire toute sa reconnaissance aux participants qui sont venus relancer ce défi ; un défi national et international. Sachant que l’Ecole est un outil performant au service du développement des nations, lieu par excellence où s’aiguisent l’intelligence et la pensée humaine, le directeur général de l’enseignement supérieur, Yao Assogba invité à proclamer l’ouverture officielle de cette troisième session a fait savoir : “tant vaut l’Esmer, tant vaut notre continent et le monde ; ceci, pour s’inscrire dans la logique de la pensée selon laquelle ‘tant vaut l’école, tant vaut la nation’.

Oslo Chester WANOU



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *