Édition 2020 de la JIF : Nestor AGON célèbre les femmes du groupement GBENONKPO AYIDOTE

59

Le bar restaurant Temple du son de GBEGNIGAN a servi de cadre à l’édition 2020 de la journée internationale de la femme de ce groupement. Nestor AGON est le parrain de la célébration qui a réuni une soixantaine de participants.

 << Agir pour le bien être des participants du groupement est la mission que s’est donnée le groupement GBENONKPO AYIDOTE >> .Pour  le parrain, Nestor AGON , accepter célébrer la femme  est “une nécessité ,un plaisir sous d’autres dimensions” car d’abord, “je viens d’une femme , qui a pris soin de moi toute ma vie , ce faisant ,elles ne peuvent pas me demander quelques choses et je dirai non .

Elles sont  mamans de tout le monde entier; raison fondamentale pour laquelle je les vénère tout en les accompagnant dans tout leur projet ” , ” sans elles , l’homme ne vit pas << c’est pourquoi ,nous les mettons au centre de nos discussions , dans l’association Jeunesse De Godomey où nous sommes le président de Womey Yenawa , ces femmes ne ménagent aucun effort pour le bien être de l’environnement à travers  les campagnes de salubrité et les séances d’alphabétisation à Womey.

J’invite expressément celles qui n’ont pas encore compris l’enjeu de rejoindre le groupe afin que nous puissions fédérer nos énergies pour le développement à la base a t- il ajouté.

Pour KINKPONGLO Odile, présidente du groupement GBENONKPO AYIDOTE ” aujourd’hui, c’est notre journée, nous célébrons notre la femme , pour le bilan d’un an et demi de gestion, le bilan est très élogieux et à mettre à l’actif des responsables et des membres du groupe qui sont très engagés ” , on s’impose désormais grâce à nos actes .  J’invite les femmes qui sont en marge de nous rejoindre.

Au cours de notre mandat, nous avons travaillé à assoie les bases du groupement, initiation d’une tontine ordinaire et la tontine de NOUDJEMINDJI. A en croire , la vice-présidente madame KPÔNON Lucienne née AHOLOU ” on a réalisé plusieurs œuvres sociales , surtout les soutiens apportés aux amis.

Nous promettons de mieux faire les années à venir  au sein du bureau composé de 12 membres. Nous remercions sincèrement, notre parrain Nestor AGON pour son dynamisme et sa détermination pour le bien être de la communauté à la base et le leadership féminin qu’il ne cesse de prôner .

Oscar MEDO-ADOKON



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *