EN ASSEMBLÉE GÉNÉRALE AVEC LES ETUDIANTS A LUAC : Les responsables de la Fneb opinent sur le retard dans loctroi des allocations universitaires et la privatisation du Cous/Ac

47

Les membres du Bureau Exécutif Fédéral (Bef) de la Fédération Nationale des Etudiants du Bénin (Fneb) ont organisé une assemblée générale le jeudi 08 juillet 2021 dans l’amphithéâtre A-1000 de l’Université d’Abomey-Calavi. Au cours de cette assisses, les participants ont discuté de plusieurs préoccupations des étudiants allant dans le sens du processus d’octroi des allocations universitaires.

Prendre connaissance des difficultés rencontrées par les étudiants allocataires afin de définir d’autres stratégies de revendications. Tel est l’objectif poursuivi principal poursuivi par la Fédération Nationale des Etudiants du Bénin (Fneb) en organisant cette assemblée générale en présence des étudiants, des responsables des institutions et des leaders ainsi que des anciens responsables syndicaux des étudiants. Au cours de cette assise, les discussions ont tourné autour du retard constaté dans le processus d’octroi des allocations universitaires aux étudiants bénéficiaires, de la privatisation du Centre des uvres universitaires et sociales d’Abomey-Calavi (Cous/AC) et bien d’autres. À l’entame, le Président de la Fneb, Igor Tossou sest penché sur le retard observé dans l’octroi des bourses et secours universitaires aux étudiants. À ce niveau, le Président a fait savoir que l’institution dont il a la charge a mené des démarches auprès des services compétents de la DBSU pour aider les étudiants à rentrer en possession de leurs allocations. « Nous avons pu véritablement faire le travail pour envoyer la liste des attributions au niveau général du budget qui à son tour va faire un travail de répartition et envoyer au trésor public », a-t-il expliqué. Les étudiants concernés, à l’en croire vont entrer dans les prochains jours en possession de leurs allocations. À sa suite, l’ancien Président de la Fneb, Wenceslas ACAKPO a attiré l’attention sur la mesure de la privatisation de Cous/AC. À l’entendre, les étudiants ne veulent pas de la privatisation, mais une amélioration de la qualité des services offerts. Il a donc souhaité une grande mobilisation des participants afin d’atteindre les objectifs de leur revendication. Notons que les étudiants ont profité de l’occasion pour adresser leurs doléances au Bureau exécutif fédéral.

Diane Adjagbodjou et
Bienvenue Tchalla (stag)




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *