Enregistrement des naissances au Bénin: La CSA- Bénin vulgarise l’agenda 2030 des ODD

77

La Confédération Syndicale Autonome du Bénin a initié le mercredi 26 septembre 2018, une communication portant sur la déclaration de naissance au profit des professionnels de médias. Elle s’est déroulée dans la salle de réunion de bourse de travail à Cotonou.

<<Garantir à tous une identité juridique, notamment grâce à l’enregistrement des naissances>>. C’est dans cette vision que l’organisation syndicale CSA- Bénin a convié les journalistes afin de faire un état des lieux. Nombreux sont les enfants du Bénin qui n’ont pas une identité juridique faute de déclaration conformément à la réglementation législative en la matière. Les différentes études conduites par madame Calixta d’Almeïda représentant CSA- Bénin et communicatrice dans les communes de Sèmè-Podji, Lokossa, Abomey-Calavi et Dassa- Zoumè ont révélé de nombreuses irrégularités constatées au niveau des données des enregistrements de naissance. Les fichiers communaux et d’Arrondissements ne sont pas conformes aux identités. Pour la confédération syndicale autonome du Bénin, plusieurs raisons peuvent justifier cet état de choses, il s’agit entre autres du manque de moyen au niveau des centres de santé pour assurer la transmission aux mairies, la négligence et ignorance des géniteurs, la mauvaise foi de certains agents de santé, la pauvreté qui compliquent la situation aux nouveaux-nés pendant les dix jours prévus à cet effet. Face à cette réalité qui ne manque pas de conséquences, la présidente du groupe Institutionnel C. d’Almeida a suggéré au gouvernement et aux partenaires, de doter les centres de santé d’outils informatiques, de former des agents de santé et des mairies chargés de l’état civil et enfin d’organiser les campagnes de sensibilisation sur toute l’étendue du territoire national. Il faut souligner que le Bénin occupe une place de choix dans l’atteinte de l’agenda 2030 au sein des nations-unies.

Maurice Koumassa (Stag)



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *