FBK : La ligue Régionale Ouémé-Plateau en tête de Peleton à l’issue des championnats nationaux !

105

La fédération béninoise de Taekwondo a organisé le samedi 7 septembre 2019, aux Halls des Arts Loisirs et sports de Cotonou, les championnats nationaux des différentes catégories de Taekwondo.

Au cours de ces championnats nationaux déroulés devant le président de la fédération béninoise de Taekwondo, Jules Victorien Kougblénou, et son staff ainsi que le président du Comité National Olympique et Sportif du Bénin (Cnos-Bénin), Julien Minavoa, plusieurs ligues régionales ont confirmé leur suprématie avec de nouvelles révélations. Parmi ces ligues régionales, on note les brillantes performances des athlètes issus de la ligue régionale Ouémé-Plateau qui placent la ligue en tête du classement au terme de ces championnats avec 9 médailles d’or, 5 médailles en argent et 2 en bronze avec 94 points.

Après cette ligue vient la ligue atlantique ayant réuni 91 points synonymes de 7 médailles d’or et 6 médailles en argent et 4 en bronze. S’en est suivi, celle du Littoral, avec 4 médailles d’or, 5 en argent et 5 en bronze.

Avant ce championnat, il y a eu une cérémonie officielle d’ouverture au cours de laquelle les responsables présents ont invité les athlètes au fair-play. Le président de la fédération, pour sa part, a déclaré que ces championnats permettront de jauger le niveau global du Taekwondo béninois, la compétence des arbitres et coachs et d’en déceler les compétiteurs talentueux pour constituer les équipes nationales pour les préparatifs des prochaines joutes continentales et internationales. Il a aussi abordé les objectifs que vise la fédération de Taekwondo après l’organisation des états généraux de la discipline.

Pour le président, « dès maintenant, la fédération travaillera d’arrache-pied pour améliorer le cadre de formation des athlètes afin que cette discipline puisse prendre un nouveau cap au Bénin ». Et pour preuve, continue-t-il, « les championnats régionaux locaux ont été organisés avec brio et je salue d’ailleurs les membres de ces ligues pour le travail fait. »

Soulignons que dans le cadre de ces championnats deux arbitres venant du Togo et du Burkina Faso ont apporté leur expertise à ceux du Bénin en les aidant à utiliser judicieusement le matériel électronique d’arbitrage de dernière génération. Un matériel, faut-il le rappeler, a été utilisé à partie des quarts de finale.
Méphis Marcodias Kiti



Créé en novembre 1988, LE HERAUT est le tout premier journal des étudiants du Bénin. Informer, former, éduquer et divertir les membres de la communauté universitaire et la nation, tels sont les buts essentiels de ce mensuel. Pionnier dans la naissance et la floraison d’une presse privée libre et plurielle au Bénin, Le HERAUT fait office de lieu de baptême pour nombre des grandes plumes de la presse nationale et d’école de journalisme par défaut pour qui sintéresse au métier. Membre du Carrefour International de la Presse Universitaire Francophone (CIPUF) et initiateur de l’Union des Presses Universitaires Francophones de lAfrique de l’Ouest (UPUFAO), LE HERAUT a un lectorat potentiel de plus de cent mille étudiants (100.000) étudiants répartis sur tous les campus universitaires du Bénin. Le Héraut est entièrement conçu et réalisé par des étudiants venus de divers facultés, instituts ou écoles.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *