Le président de l’union nationale des étudiants du Bénin, Jacques Toboko, a effectué une descente dans les restaurants de l’université d’Abomey-Calavi le mercredi 31 juillet 2019. Ladite descente rime avec la fermeture effective des restaurants universitaires pour un bilan annuel des prestations.

S’enquérir du bilan annuel des prestations et confirmer la fermeture effective des trois restaurants universitaires. C’est l’objectif poursuivi par le président de l’UNEB en effectuant une sortie sur les trois différents restaurants universitaires de l’UAC (BID, U et U annexe), ouverts officiellement le 24 avril 2019 et fermés le 31 juillet 2019, soit environ quatre mois de prestation au service des étudiants durant l’année académique 2018-2019 ; année qualifiée de spéciale par le personnel du centre des œuvres universitaires et sociales chargé de la restauration ; le nombre de plats étant réduits avec le démarrage tardif des activités.

En effet, la cheffe division de la restauration (CDR) des trois restaurants, Rosalie Nonga, explique que « normalement, il est recommandé de faire 800 plats par restaurant, mais compte tenu du retard nous avons seulement fait la moitié ». La cheffe-restaurant annexe, Mariette Honvo, abonde dans le même sens et confirme les propos de la CDR. Pour elle, cette année, il y a amélioration au niveau des plats malgré la réduction à moitié.

Par ailleurs, du lundi au vendredi cinq différents mets sont servis aux étudiants. Il s’agit notamment de 400 plats de riz gras au poulet, de 300 plats de haricot ou voandzou au poisson par quinzaine, de 400 plats de pâte alimentaire aux œufs, de “atassi” au gari avec poisson de 400 plats et 500 plats de couscous au poulet. La CDR pense que les étudiants sont satisfaits des services rendus. « Nous, nous faisons tout pour les satisfaire, c’est à eux de nous dire ce qui manque étant donné que l’homme est un éternel insatisfait. Néanmoins nous présentons nos excuses à ceux qui se sentent insatisfaits », a-t-elle ajouté.

La prestation des restaurants universitaires a connu son épilogue et les yeux sont désormais rivés sur celle de l’année académique 2019-2020 malgré la présence des étudiants dans les résidences universitaires qui fermeront strictement leurs portes le 31 août prochain.

 

Ange Marie (Stag) et Justine Laourou